Mardi 21-09-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Abdelkader Ghomari, directeur de l'Anade (Alger-Ouest) au " Forum de la Presse " " L'Anade continue d'accompagner les jeunes porteurs de projets "
 
 
Mise à jour : 06-01-2021
 

Par: Med Wali 

 
Le directeur de l'Agence nationale d'appui et de développement de l'entreprenariat (Alger-Ouest), Abdelkader Ghomari a mis en avant, hier, lors de son passage au " Forum de la Presse " co-organisé par " Le Maghreb de l'Economie " et le site d'information " Dzertic24 ", les nouvelles mesures entreprises par l'organisme anciennement appelé " Ansej " pour soutenir et développer le secteur d'entreprenariat en Algérie. Aussi, les méthodes d'accompagnement aux jeunes entrepreneurs ainsi que tous les mécanismes nécessaires pour l'élargissement de certains investissements réussis, et surtout pour assurer dans l'ensemble la pérennité des  micro-entreprises. 
 
S'agissant des entreprises déficitaires, notre interlocuteur a rappelé que le ministère de tutelle a  lancé une plateforme numérique devant accompagner de manière étudiée les promoteurs des micro-entreprises et porteurs de projets de l'Agence nationale de soutien à l'emploi des jeunes (Ansej). Cette plateforme restera accessible jusqu'au 31 décembre 2021.
 
Des mesures adaptées aux entreprises déficitaires 
D'emblée, Abdelkader Ghomari a révélé de nouvelles mesures pour accompagner les propriétaires des petites  et moyennes entreprises afin de leur proposer de simples accords consensuels dans divers secteurs économiques, tout en assurant que " l'Anade s'efforce de créer un climat d'affaires spécial pour le succès des micro-entreprises, sans exception aucune. " L'intervenant a annoncé l'octroi de qualités consensuelles au profit des jeunes dans divers secteurs, afin de relancer leurs activités et leur donner une place sur le marché national. Il assure que " plusieurs entreprises créées dans le cadre du dispositif Ansej sont en crise, et nécessitent une prise en charge, notamment à travers le rééchelonnement de leurs dettes et la possibilité de disposer de plans de charge ", et de poursuivre " ces micro-entreprises vont bénéficier, selon le ministre délégué, du rééchelonnement de leurs créances pouvant aller jusqu'à cinq  années et d'un différé de paiement allant jusqu'à douze  mois, avec un effacement des agios, des intérêts, des pénalités de retard, des frais commissions et taxes. " Il rappelle dans ce sens qu'"aucune poursuite judiciaire ne sera engagée contre les jeunes investisseurs qui ont créé leurs entreprises dans le cadre de l'Ansej et qui se sont retrouvés en situation d'échec. Nous devons recenser toutes ces entreprises afin de leur trouver des solutions adaptées", a-t-il indiqué. " Nous voulons arrêter les poursuites judicaires pour donner  une nouvelles bouffée d'oxygène à ces entreprises, selon les nouvelles mesures. "
 
La loi détermine les bénéficiaires de l'exemption de remboursement des crédits 
Plus explicite sur les nouvelles mesures mises en place pour l'exemption de remboursement des dettes (Ansej), notre invité dira que " le ministre de la micro-entreprise a souligné quelques  points majeurs pour la prise en charge des entreprises qui ont échoué, les textes réglementaires ont été émis pour déterminer les parties qui bénéficient de l'exemption de remboursement des crédits. " Et de poursuivre " la liste comprendra de nombreux segments, y compris ceux touchés par des catastrophes naturelles, à la suite desquelles les porteurs de projets ont subi des pertes importantes, ou les bénéficiaires de crédits décédés et ceux qui ont été exposés à de graves accidents de la circulation ayant entraîné la suspension de l'activité, et d'autres catégories seront concernées par cette nouvelle mesure dont tous les détails sont expliqués à travers les textes réglementaires qui encadrent le processus", a-t-il souligné.
 
Seul un écosystème favorable permettra le succès aux PME
Le ministre a organisés plusieurs réunions avec les différents acteurs de l'entreprenariat, au cours desquelles, il a évoqué plusieurs sujets importants afin de faire le point sur la situation de son secteur, l'objectif de ces rencontres visant à mettre en place un écosystème favorable pour permettre aux PME-PMI de travailler dans les meilleures conditions.  D'ailleurs, plusieurs accords ont été signés avec les ministères et institutions étatiques tels que le ministère des Télécommunications, du Tourisme, Sonelgaz, Naftal… En s'appuyant sur ses propos, Abdelkader Ghomari précise que " pour dynamiser les entreprises qui se trouvent en difficultés, nous leurs accordons la priorité pour accéder au marché public à travers la soumission. Ceci figure dans les mesures que nous avons entreprises pour accompagner les jeunes porteurs de projets. " 
 
Le financement des projets sera fait selon les exigences du marché
L'autre point essentiel évoqué par l'invité du " Forum de la Presse ", porte sur la méthode de communication directe avec l'environnement extérieur. " Pour que les erreurs du passé ne se reproduisent plus, il a été décidé de financer les jeunes porteurs de projets selon les exigences du marché et la rentabilité de l'activité, donc il y a des mesures bien précises pour le financement des entreprises. En premier lieu, nous avons procédé à contacter les APC, les daïras et les wilayas pour connaître les secteurs envisagés à l'investissement ainsi que les activités qui doivent être réalisées, tandis que les petites et moyennes entreprises assurent un service public pour fournir la marchandise, le service, la production et autres  aux citoyens. Donc si dans une zone nous aurons besoin de dix entreprises, on ne va pas accorder 20 usines à titre d'exemple.
 
L'Anade veut assurer un partenariat gagnant-gagnant aux investisseurs
Le but du concept de l'entreprenariat est de créer un partenariat entre l'agence Anade et le jeune investisseur dans un cadre gagnant-gagnant. Selon des expériences sur le terrain, des entreprises qui ont eu des registres de commerce, ou des cartes d'artisans, souhaitant élargir leurs investissements peuvent solliciter nos agences pour l'accompagnement, même s'elles ont créé leurs activités au début avec leur propre argent, on leur propose un financement selon les besoin de l'activité dans les différents secteurs.
 
La formation est une condition principale pour les investisseurs
Le ministère de la Micro-entreprise s'est réuni plusieurs fois avec le ministère de la Formation professionnel pour étudier le plan de l'accompagnement et de l'insertion dans le monde professionnel des jeunes porteurs de projets. 
Donc tous les futurs investisseurs auront droit à une formation adéquate et complémentaire, et ce, pour qu'ils apprennent les notions de base sur comment créer et gérer une entreprise, étudier un marché, la communication avec les fournisseurs pour acquérir le matériel. Dans ce contexte, l'Anade a vu très utile de former les jeunes et de les accompagner afin d'assurer un investissement de qualité.
M.W.                       
 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Plan d'action du gouvernement : Evolution du monde conomique et social
Nouvelle baisse du dinar face au dollar
L'administration amricaine rejette les injections de rappel de Pfizer : leur efficacit mise en cause
Le New York Times fournit les dtails de lassassinat du pre de la bombe iranienne fin 2020
Selon des scientifiques argentins : le Spoutnik V garantit une protection plus leve contre le variant Delta
 
 
 
Nouvelle baisse du dinar face au dollar

La monnaie nationale, dinar, a enregistré une nouvelle baisse face à la monnaie américaine dollar. Selon les cotations officielles publiées sur le site de ...

   
  Lire la suite
 
 
L'ANP demeurera consciente des dfis et des risques
 
Le Haut commandement de l'ANP a toujours mis en garde contre les tensions et l'instabilité qui règnent dans la région, ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous