Samedi 22-01-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Le diable n'aura d'autre choix que se taire avant de finir, pour l'éternité dans la brasier de l'enfer
 
 
Mise à jour : 13-01-2022
 
La conduite de la bataille des réformes politique, économique et sociale, lesquelles constituent une initiative historique vers une transformation qualitative ouvrant les chemins à la vie politique consacrant dans son sillage la pratique démocratique et prenant en charge la liberté d'opinion et les moyens de l'exprimer dans le cadre de la légalité et dans un climat de stabilité et de sérénité socio-politique, ne manquera pas courant l'année 2022 d'apporter au génie créateur de l'Algérien la volonté de relever le défi grâce à l'unité et la cohésion à travers de nouveaux canaux d'expression et de traduire dans les faits les aspirations populaires sur les plans matériel, économique, social et culturel. Cette étape est donc riche en perspectives et source de défis. Le nouvel an qui commence est propice de nouveau à la mobilisation pour promouvoir le grand effort national en vue de préserver les acquis, assurer la stabilité du pays, sauvegarder l'indépendance nationale et faire face aux problèmes économiques afin de réunir les conditions objectives pour la poursuite du projet national, seul à même de garantir l'avenir de la génération présente et celle montante. La détermination politique en tant que réalité vivante et volontariste a, sans aucun doute, constitué le ferment de cette nouvelle étape dans le cadre des objectifs poursuivis à savoir : le développement et l'unité du peuple algérien dans la stabilité, la paix et la justice. 
Une option irrévocable qui correspondait  à un choix national et à une volonté de réalisme d'aller de l'avant dans l'édification de l'Etat de droit. Telle est au moins sur le présent l'interprétation du projet de l'Algérie nouvelle. Dans ce contexte, la revue El-Djeïch dans sa livraison du mois de janvier écrite dans son édito rappelle qu'au regard des conditions exceptionnelles et du contexte régional en crise, " l'Etat algérien   renforce son immunité nationale, sa solidité et sa stabilité à travers la restructuration de l'architecture du régime politique, suivant une approche constitutionnelle reposant sur les droits et les libertés, la logique de la démocratie participative, ainsi que la normalisation de la vie publique, dans le but de rehausser la qualité de service des institutions de l'Etat algérien, comme l'a mainte fois affirmé Monsieur le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, lors de ses rencontres avec les représentants de la presse  nationale et ses réunions avec les membres du gouvernement. Cette approche repose également sur la mission sacrée de l'Armée nationale populaire et des institutions sécuritaires dans la défense de la sécurité nationale et du citoyen ".
Il ne fait aucun doute que la stabilité du pays à travers le processus de la restructuration de l'architecture politique conformément à un calendrier mûrement réfléchi, est de nature à permettre à la société algérienne dans son ensemble de voir se concrétiser ses espoirs et ses aspirations .Ce qui ne manquera pas de se refléter positivement sur son quotidien et démasquera une fois de plus les intentions des semeurs de désespoir, leurs affidés ainsi que ceux qui se tiennent derrière eux, et mettre à nu leurs objectifs malveillants et leurs vaines et récurrentes tentatives visant à saper les constantes et les fondements de l'Etat. Dans son édito, la revue El-Djeïch souligne : " Si nous venons de dire adieu à une année qui fut chargée de projets mis en chantier et qui augurent des lendemains meilleurs, le citoyen n'en a pas moins eu à faire face à nombre de problèmes, du fait de la   pandémie du coronavirus et de pratiques spéculatives de certains commerçants opportunistes, l'année qui se profile est porteuse de nombreux projets dans tous les domaines, dans lesquels le citoyen aura, à n'en point douter, la plus importante part s'agissant de bien-être et de prospérité ". " Aussi, le citoyen est-il appelé à son tour à faire taire toutes les mauvaises langues qui tentent de ternir l'image de leur pays, tous les esprits chagrins qui ont la rancœur et la haine envers leurs compatriotes, chevillées au corps, ainsi que toutes mains tremblantes pour qui le fardeau de l'édification et de la construction est trop lourd. 
Le citoyen est également appelé à contribuer dans la mesure de ses possibilités, de ses compétences et de sa volonté, à la promotion de notre pays au rang de ces pays puissants, à l'édification de l'Algérie nouvelle ainsi qu'à la concrétisation du rêve des Chouhada et de tous les patriotes sincères...Alors, le diable n'aura d'autre choix que ce taire avant de finir, pour l'éternité, dans le brasier de l'enfer ".
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous