Lundi 06-02-2023
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Développement économique et social : Une formule de réformes et d'innovation
 
 
Mise à jour : 26-01-2023
 
Où en est l'Algérie, dans son parcours vers le renouveau ? Si on s'efforce de résumer les réalisations, les acquis de la reconstruction nationale lancée depuis décembre 2019, on était tenté de dire : l'Algérie durant ces dernières années aurait tout d'abord largement rétabli la sécurité à travers tout le territoire national, a rompu avec l'injuste de fait, qui lui a été imposé comme elle a retrouvé son statut d'acteur important dans les relations internationales et elle s'est engagée, résolument, dans la relance de son développement économique et social. Du fait, depuis 2019, le pays s'est transformé en un vaste chantier, malgré les obstacles et autres manœuvres socio-politiques. Cependant, face à l'oubli, face aux impatiences entretenues par les déficits qui sont encore à combler, face aux discours défaitisme et du pessimisme, il est toujours bon de rappeler comme l'affirme le président de la République, Abdelmadjid Tebboune que, le temps du désordre est révolu. Cela signifie l'idée développée par le programme politique en vigueur à savoir la continuité d'opérer des choix successifs, un renouveau national ayant pour signe la rigueur et une société volontaire. Il s'agit d'une volonté capable de regonfler l'énergie de la nation et de répondre à sa passion pour l'espérance. Ne dit-on pas, parce qu'elle a horreur du vide, la nature n'est pas allergique au changement, bien au contraire. 
On décèle en Algérie une envie d'y parvenir, sur une nouvelle dynamique toutefois, et d'abord avec moins de confusion politique, de violence sociale, une formule de réformes et d'innovation. Certes, les discours opposés parlent souvent de crise, et donc de contradictions, mais la résignation ne s'installe que dans certains esprits qui font semblant d'être mal éclairés. C'est aussi une crise de préjugés mal saisis, un conflit de passion politicienne et de représentation. Le citoyen apolitique a l'impression que s'ébauche dans le champ politique une nouvelle représentation illicite en dehors de la légitimité de la majorité, celle qui représente souverainement le peuple, un illicite chauvin et bigot politiquement. L'activisme de certains individus le fait ressortir clairement. Il importerait pourtant à tout le monde de le connaître. 
A partir de ces constats, l'analyse qui se dégage tourne autour de quelques conséquences politiques. En premier lieu, on note évidemment un déplacement quasi quotidien de l'Etat vers la modernisation économique, sociale et politique, mais surtout un élargissement de la démocratie républicaine. Tel est à la fois l'atout du programme présidentiel et le déterminant qui l'enveloppe. En deuxième lieu, il faut retenir que l'année 2023 sera finalement un jalon décisif dans l'histoire moderne de l'Algérie. 
Malheureusement, certaines sirènes tiennent à tout bouleverser. Mais elles viennent de révéler quelque chose d'extraordinaire. A savoir que d'aucuns ne vivent pas au diapason de la société, des aspirations du citoyen, des jeunes. Un véritable décalage entre le politique à la société. La raison ? Depuis que la " morne " partisane est devenue un cachet commun à tous les chefs politiques sans exception, ceux-ci sont branchés sur leur propre avenir politique, sur le marketing politicien et déconnectés, selon toute apparence, des réalités de la psychologie du citoyen, de l'avenir de la nation. 
Une nation qui a retrouvé la paix, la sécurité et le progrès ouvrant la voie au développement économique et social. Ce qui signifie que la paix et la sécurité, d'une part, et le progrès social et le développement économique, d'autre part, sont étroitement interdépendants et s'influencent mutuellement vers la réalisation des objectifs du renouveau national et de vaincre tous les obstacles qui s'y opposent. Proclame solennellement la politique en vigueur sur le progrès et le développement dans le domaine économique et social. D'ailleurs, le Chef de l'Etat n'a de cesse de demander qu'une action nationale soit entreprise afin d'arrimer l'Algérie à de nouveaux horizons.
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Ballon abattu Pékin fustige la décision américaine
Tableau de compétitivité des économies arabes La position de l'Algérie en amélioration
La cohésion sociale est le pilier de la citoyenneté
"Marocgate" Le Parlement européen lève l'immunité de deux élus
Pourquoi l’Algérie s’oppose au plafonnement des prix du gaz ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous