Lundi 06-02-2023
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Transition de l'économie informelle vers l'économie formelle Organisation de la 1ère réunion régionale en la matière
 
 
Mise à jour : 30-11-2022
 
Les travaux de la première réunion régionale sur le projet "SOLIFEM" portant mécanismes de transition de l'économie informelle vers l'économie formelle par le biais du dialogue social tripartite (gouvernements-patronats-travailleurs) ont débuté, lundi à Alger, regroupant des participants d'Algérie, d'Egypte, du Liban et de Palestine.
 
Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Youcef Cherfa qui présidait l'ouverture de cette réunion avec la directrice du bureau de l'Organisation internationale du travail (OIT), Rania Bikhazi a estimé que le phénomène de l'économie informelle était "l'une des questions dont souffrent la majorité des économies y compris celles des pays arabes", car, explique-t-il, "il ne concerne pas seulement la situation des institutions ou les travailleurs non couverts par l'assurance sociale et non-imposables. En effet, c'est un phénomène socioéconomique complexe". "Pour traiter ce fléau et en limiter les répercussions sur nos économies, l'OIT a lancé ce programme de trois (3) années cofinancé par l'Union européenne (UE)", a fait savoir le ministre, ajoutant qu'il traitait des mécanismes de transition de l'économie informelle vers l'économie formelle au niveau de quatre pays arabes à savoir l'Algérie, l'Egypte, le Liban et la Palestine.
Le projet a pour objectif la mise en place des stratégies intégrées avec la contribution de tous les acteurs et les secteurs concernés tels que le travail, la formation professionnelle, les start-up et le commerce, a précisé Cherfa, mettant en avant les avantages du programme en question dont "l'accompagnement technique pour concrétiser les objectifs des politiques nationales visant à éradiquer le chômage, créer des postes d'emploi et renforcer  la gouvernance du marché de travail".
Le projet favorise "la déclaration des entreprises, de manière à les inclure dans la dynamique économique officielle", mais également "le renforcement de la représentation des travailleurs dans l'économie formelle pour défendre leurs droits à travers le dialogue social". Pour Bikhazi, la transition vers l'économie formelle se veut "une condition sine qua non pour réaliser le développement global et offrir un travail décent à tous", précisant que le projet SOLIFEM a pour objectif la mise en place de stratégies intégrées favorisant le passage vers l'économie formelle, la conception des programmes de développement des compétences et le perfectionnement des capacités. De son côté, Le SG de l'UGTA, Salim Labatcha, également vice-président de la Confédération syndicale arabe, a précisé que le projet régional en question visait, par ailleurs, à instaurer un dialogue social tripartite, à élaborer des stratégies nationales globales sur la transition de l'économie informelle à l'économie formelle.
L'économie informelle "influe négativement sur la croissance économique et sur le développement durable, car elle ne contribue pas à la valeur ajoutée, n'assure pas un travail décent aux travailleurs et ne répond pas non plus au système de sécurité sociale. Lancé en 2021, le projet SOLIFEM vise à consolider les mécanismes du dialogue social aux plans national et régional en vue de passer vers une économie formelle et faire face aux risques de l'informalisation.
H. B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Zaghdar a Sétif Inauguration et inspection de plusieurs projets industriels
 
 
Le ministre de l'Industrie Ahmed Zaghdar, a effectué hier une visite de travail et d'inspection dans la wilaya de Sétif, où il ...
Voir détail
   
Algérie-Tanzanie Chanegriha reçoit le Commandant de la Force de Défense du Peuple Tanzanien
 
Le général d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'état-major de l'Armée Nationale Populaire a reçu en audience, hier, au ...
Voir détail
   
 
 
Ballon abattu Pékin fustige la décision américaine
Tableau de compétitivité des économies arabes La position de l'Algérie en amélioration
La cohésion sociale est le pilier de la citoyenneté
"Marocgate" Le Parlement européen lève l'immunité de deux élus
Pourquoi l’Algérie s’oppose au plafonnement des prix du gaz ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous