Samedi 24-07-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Inauguration du stade olympique d'Oran : Au fief d'une passion
 
 
Mise à jour : 28-06-2021
 

Par : Med Wali 

Un petit bijou, l'un des plus beaux stades du continent africain, à l'extérieur, il est spectaculaire, à l'intérieur c'est juste incroyable ! Le nouveau stade olympique d'Oran vient de renforcer les infrastructures sportives nationales, d'autant plus que l'Algérie est appelée à organiser la 19ème édition des Jeux méditerranéens prévue du 25 juin au 5 juillet 2022. 

Une infrastructure sportive ultramoderne, entièrement éclairée par des LED, proposant des espaces plus spacieux et originaux pour les spectateurs, le complexe abritera même des compétitions d'athlétisme et d'omnisport, avec une conception pensée pour tous les sports collectifs, histoire de créer une atmosphère étouffante…
Profitant de notre présence dans ce nouveau stade, lors de la dernière joute amicale ayant opposé l'équipe nationale des joueurs locaux face au Liberia (5-1), " Le Maghreb " revient dans ce dossier sur quelques détails qui concernent ce projet du nouveau stade d'Oran, un projet qui a vu le jour après plusieurs années de travaux de réalisation… Nous avons rencontré le directeur technique du bureau d'études en charge de la partie conception et suivi de l'exécution, M. Mehdi Mesbah qui nous a parlé sur l'enceinte tant attendue par les citoyens oranais, et tous les Algériens notamment, il assure que les travaux dépassent le taux d'avancement global de 90 %, tout en précisant que sa tache est de veiller sur la réalisation du complexe,  outre le stade de football, une salle omnisports de  6 000 places extensive à 7 200 places, un stade d'athlétisme (4 200 places) et un centre nautique (2 400 places) composé de deux bassins olympiques dotés de bassins en inox. Et de poursuivre " personnellement je suis en charge du suivi du stade avec des équipes mixtes algéro-françaises. Les architectes concepteurs du stade ne sont pas n'importe qui, car il y a Tom Sheehan, Christian Benone et Salah Eddine Saïdoune qui suivent en fonction des missions ponctuelles du stade d'Oran. Notre partenaire chargé de la structure DVVD bien référencé à l'échelle mondiale, a mis en étude la complexité d'ouvrage sur le plan structurel, à titre d'exemple la charpente du stade est très dimensionnelle et complexe pour sa mise en place. Il s'agit d'un mariage de la complexité technique et d'une recherche architecturelle. En fait, le concept a été vu sur une feuille de palmier qui retourne vers l'intérieur pour couvrir le stade, cela est conforme à notre culture pour s'intégrer dans la culture et l'environnement oranais.
 
Et une touche algérienne dans la conception  
Fidèle aux fondamentaux architecturaux acquis et pratiqués durant des années, menés par une âme de bâtisseurs conquis et rassasiés des valeurs et culture algériennes. Pour Mehdi Mesbah et toute l'équipe technique, le projet a abouti à des espaces qui ont une certaine particularité. Le défi de la construction du stade était aussi celui d'offrir un lieu avec une touche identitaire, tout en utilisant des procédés modernes. Notre interlocuteur nous a dit que " Salah Eddine Saïdoune est un architecte formé par la prestigieuse école polytechnique d'architecture et d'urbanisme à Alger et qui a renforcé sa formation en France, en réalisant par la suite de nombreux projets à travers le monde, avec son partenaire Tom Sheehan qui sont tous les deux spécialistes dans les équipements sportifs, ils ont fait plusieurs stades en France tels que le stade de France, la rénovation du Parc des Princes, ou la constructions du nouveau stade de Nantes. S'agissant de la touche algérienne, effectivement elle existe, et sans elle le projet aurait été dépaysant,  c'est un projet qui s'intègre avec l'environnent culturel algérien, dont l'authenticité algérienne. En plus, le principe de feuille de palmiers, il y a aussi la crinière des lions qui est significative à la ville d'Oran. Le stade a été construit comme les demeures traditionnelles avec une cour à l'intérieur, c'est un ensemble d'éléments qui rappelle nos points essentiels qu'on retrouve dans l'architecture. Nos équipes mixtes ont œuvré pour joindre le confort des lieux au plaisir des yeux grâce à des angles de vue qui se dirige vers la pelouse… Le style architectural audacieux de ce stade flambant neuf, en fait un édifice emblématique de la ville oranaise.
 
Anis Bouraba : " la compétence algérienne a hissé le niveau " 
Ce bijou, qui fait la fierté de la capitale de l'ouest du pays et qui n'a rien à  envier aux grands stades européens, est appelé à assurer un vrai confort et sérénité de par notamment ses multiples dépendances et sa dimension multifonctionnelle. Le complexe fait également partie de la nouvelle génération de stades de par ses équipements ultramodernes… Malgré que le stade ne soit pas encore entièrement livré, tant qu'il manque pour le moment des espaces de commerce aux alentours et à l'intérieur, les billetteries ne sont pas encore achevées et d'autres commodités, le responsable de structure Bouraba Anis, n'a pas caché sa fierté envers ce qu'a réalisé son bureau d'études jusqu'à présent, en affirmant tout de même que le premier test technique sur tous les aspects a été réussi. En termes de structure, notre interlocuteur dira que " plusieurs experts sont intervenus pour faire appel à une technicité vraiment complexe en la matière ", expliquant que " tout ce qui est de la charpente métallique, ces formes dimensionnelles et portées ont été faites individuellement, chose qui est très difficile à concrétiser. " Avant de poursuivre ses dires " maintenant, je pense qu'on a réussi à briser ce tabou structurel, une chose difficile a été réalisée avec des compétences algériennes qui ont hissé le niveau pour être à la hauteur de cet exploit technique et surtout compliqué." " En résumé, la structure d'abord est en béton, et surtout des portions qui forment un ensemble, composé de gradins côtés inferieur et supérieur, ainsi que toutes les installations, allant jusqu'au parking. 
 
" Aziz Talbi, journaliste "
Le stade olympique d'Oran a nécessité une longue période de travaux de construction. Malgré cela, dès le premier test, avant l'inauguration officielle, les Oranais  ont été fiers d'avoir un tel stade, disposant d'une architecture assez particulière. Aziz Talbi, journaliste sportif ayant assisté pour couvrir la joute amicale entre l'Algérie A' face au Liberia, nous a prédit " le stade est beau, il dégage une sensation de force. Et quand on connaît les supporters oranais et algériens, cela va être une cocotte-minute, parce que les gens sont collés au terrain. Il ajoute " le jour de son ouverture restera gravé dans les anales de cette ville. Les férus de football à Oran se sont targués de ce beau édifice qui reflète les grandes valeurs historiques de cette ville ", a-t-il dit.
M. W.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous