Dimanche 02-10-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Sant�  
 
 
 
Le professeur Djamel Eddine Nibouche : Le secteur privé " ne doit pas étouffer le secteur public "
 
 
Mise à jour : 15-03-2022
 
"L'Algérie a opté depuis toujours pour une médecine sociale garantissant aux citoyens une égalité d'accès aux soins. Cependant, certaines maladies nécessitent des prises en charge de plus haut niveau et qui dépassent les capacités actuelles de nos structures sanitaires publiques ", a souligné dimanche dernier le professeur Djamel Eddine Nibouche, Chef du service de cardiologie à l'hôpital Nafissa Hamoud d'Alger (ex-Parnet). 
 
Le professeur Nibouche, qui s'exprimait lors de l'émission L'invité de la rédaction de la Radio chaine 3, estime que si l'on peut se féliciter de l'accès de tous les citoyens aux soins qui sont pris en charge par la Caisse nationale des assurances sociales (CNAS), celle-ci ne peut cependant supporter à elle seule tout le poids des frais coûteux. Pour cela, il suggère la création de mutuelles et la dynamisation de celles déjà existantes. De même que la pleine l'implication des compagnies d'assurances (assurances santé). 
"L'activité des soins de haut niveau doit être encadrée et bien réglementée, et ce, afin d'éviter tout dépassement préjudiciable à notre système de santé (...) Toute action doit être réfléchie, contrôlée et évaluée ", prévient l'invité de la Chaine 3. 
Aussi, il juge nécessaire de clarifier le rôle du secteur privé et de mieux réglementer son champs d'intervention.  Pour lui, c'est sûr, il ne peut que venir en complément du secteur public, là où ce dernier ne peut intervenir. " C'est dans cette partie-là que le privé doit investir, il ne doit pas étouffer le secteur public. Sinon, on détruira notre médecine sociale  ", avertit le professeur tout en regrettant la situation anarchique prévalant dans la gestion des structures de santé privées en Algérie. Il cite dans ce contexte l'exemple des cas d'accouchements par césarienne devenu systématique au sein des cliniques privées, même lorsqu'elles ne sont pas justifiées, parfois au détriment de la santé des parturientes. De quoi se poser de sérieuses questions. " On a bien compris maintenant qu'il nous faut une médecine de haut niveau. Il n'est pas question d'avoir une médecine privée dérisoire ", ajoute t-il. 
Saluant au passage l'initiative de créer un hôpital moderne en partenariat avec le Qatar et l'Allemagne, l'invité de la Radio avertit sur l'exigence d'une " gestion rigoureuse (...) Il faut penser, évidement, à une gestion avec un encadrement algérien et étranger".
Hamid M.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Le Président Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Conseil des ministres
Les Habitants des quatre régions rejoignant la Russie Seront "des citoyens russes pour toujours" selon Poutine
Forum d'affaires Algérie-Union européenne sur l'énergie Les perspectives de booster les exportations énergétiques au cours des discussions
Visite du ministre mauritanien du Commerce à Alger Divers domaines de la coopération bilatérale examinés
La promotion du tourisme interne mise en avant
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous