Samedi 23-01-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Nouvelles assemblées populaires élues Impératif de la prise en charge des préoccupations du citoyen
 
 
Mise à jour : 13-01-2022
 
Lors de la réunion de coordination  tenue dimanche en vidéoconférence, avec les walis de la République, le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, M. Kamel Beldjoud, et consacrée à l'état d'avancement de divers dossiers liés au quotidien du citoyen et à son cadre de vie, a évoqué les nouvelles Assemblées populaires élues (APC-APW) , insistant sur " l'importance d'accompagner les nouveaux élus locaux afin qu'ils puissent mener à bien les taches qui leur sont confiées ".
Au cours de cette rencontre divers thèmes ont été examinés à savoir : la situation épidémiologique dans les différentes wilayas, liée à la propagation de la Covid-19, les préparatifs  du prochain mois sacré de  Ramadhan, la nécessité de l'abondance des produits de large consommation en cette période, l'évaluation sur la mise en œuvre des instructions du président de la République en ce qui concerne l'encouragement de l'investissement local et la levée des contraintes administratives et procédurales au profit des porteurs de projets, la nécessité d'engager immédiatement les démarches techniques liées à la concrétisation des différents projets inscrits dans les délais impartis, de façon à permettre de répondre aux préoccupations des citoyens.
A travers les orientations et les instructions données aux chefs d'exécutifs de wilaya par le ministre de l'Intérieur, on note qu'il s'agit d'un planning chargé afin de mieux accompagner les nouveaux élus locaux et d'inscrire leur mandat électif dans une dynamique de proximité. Dans ce rôle, le wali est appelé à être l'interlocuteur naturel des élus locaux : il est le représentant de l'Etat au plus près des collectivités locales et de la population. Dans cette voie, M. Beldjoud a rappelé  en direction  des walis, les instructions portant sur la réactivation des mesures préventives en vue de faire face au nombre élevé de contaminations, et mettre l'accent sur " la nécessité d'œuvrer selon l'approche proactive habituelle à travers la mobilisation de toutes les ressources et l'accompagnement des différents secteurs concernés. 
Dans ce sillage, les walis ont été appelés à " s'engager activement dans les efforts de sensibilisation des citoyens et des professionnels à la nécessité de la vaccination, tout en veillant à la généralisation des opérations de proximité à ce propos.
Par ailleurs, les walis ont été instruits sur "  l'impératif de prendre toutes les mesures nécessaires afin d'assurer le bon déroulement de l'opération de solidarité durant le mois sacré du Ramadhan, et de verser les aides financières destinées aux familles concernées dans les délais requis, et de relever la nécessité de " veiller à l'abondance des produits de large consommation ".  Sur le plan économique, lors de cette réunion de coordination, un exposé d'évaluation a été présenté sur la mise en œuvre des instructions du président de la République en ce qui concerne l'encouragement de l'investissement au niveau local et la levée des contraintes administratives et procédurales au profit des porteurs de projets, saluant à ce titre les résultats " positifs " ayant entrainé un recensement des différents projets à l'arrêt en vue de les relancer. A ce propos, le ministre de l'Intérieur a appelé à " redoubler d'efforts, notamment à travers la communication permanente avec les investisseurs via les cellules  d'écoute mise en place à cet effet ". Cette rencontre de coordination entre le ministre de l'Intérieur et les walis s'est voulue  de rappeler  le soutien de l'Etat en faveur du développement local à travers un panel étoffé de prises en charge du cadre de vie de la population, dans une optique de proximité et de visibilité où le wali à un très grand rôle à faire valoir et surtout de rompre avec le style " chétif " antérieur. 
Le wali, parviendra-t-il à mener à bien cette tâche, parviendra-t-il à extraire, sans trop de mal d'un certain immobilisme paralysant dans lequel les assemblées élues (APC-APW) furent si bien et si solidement insérées hier? Les intentions, en tout cas, ont été clairement exprimées et la volonté d'y arriver semble certaine. Il reste à attendre les premières interventions de l'action qui sera entreprise par les walis avec l'espoir qu'ils se révéleront à la hauteur des ambitions légitimes de la population et de lui apporter les satisfactions qu'elles était en droit d'espérer de la part des élus locaux.
Si l'on s'en tient aux orientations du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, chacune des étapes annoncées comporte en soi des effets et des impacts favorables sur le quotidien du citoyen et sur le développement local. 
Dans ce sillage, la démocratie, la transparence, la bonne gouvernance, l'intégrité à l'intérieur des assemblées élues (APC-APW) sont sans doute la règle qui produit les effets les plus transparents du pouvoir local. Avec elle, toutes accumulation de dialogue, de proximité et prise en charge des préoccupations de la population est possible et certaine. En effet, tel que l'entend, le miniustre de l'Intérieur, les walis et les élus locaux sont appelés aujourd'hui, non seulement à élargir, voire étendre considérablement leur champ d'action en matière d'amélioration du cadre de vie de la population et de l'investissement local, c'est-à-dire d'organiser au mieux l'économie locale permettant, en particulier la création de richesse, de plus value et d'emplois.
Il est temps que les responsables locaux à tous les niveaux prennent leurs responsabilités en matière économique et sociale car la seule solution passe désormais par la stratégie du développement local qui comble les disparités et l'équilibre régional  plutôt le replâtrage ne servant à rien. L'objectif du nouveau mandat électif des élus locaux n'est-il pas essentiellement un objectif politique, économique et social ? Aussi, il ne peut s'agir que d'une nouvelle orientation des actions. 
Et le reste appartient désormais aux walis en tant que " coordinateur " et " animateur " mais aussi à ses intentions claires de procéder à une opération de redressement pour éliminer les " traditionnalistes " et ceux qui, relevant des tendances à l'individualisme et au personnel, se sont manifestés dans la conduite quotidienne des affaires locales. 
La rupture avec ces tendances est absolument nécessaire afin de ramener le fonctionnement des collectivités locales à des dimensions plus adaptées à la réalité locale et l'accélération du processus de transformation socio-économique tant attendu par les citoyens au titre d'une œuvre  de pédagogie républicaine et d'éducation citoyenne.
Et partant, le désir des citoyens est plus fort que jamais de renouer la confiance avec les assemblées élues. Aussi, il s'agit à présent pur les walis d'empêcher que l'institution populaire ne devienne le théâtre des rivalités partisanes ou une raison de leur activisme politicien non conforme au code communal, code de wilaya et au détriment de la collectivité.
A. Z
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Cimenterie Le partenariat public-étranger a amélioré les rendements
 
Le partenariat des entreprises publiques avec des sociétés étrangères dans la filière de l'industrie du ciment a permis ...
Voir détail
   
Secteur minier : Début d'exploitation du phosphate de Bled El-Hedba en 2022
 
 
Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a annoncé, lundi dernier, depuis Tébessa, que l'exploitation ...
Voir détail
   
Hydrocarbures : Les cours du pétrole continuent de grimper
 
Le panier de l'OPEP, constitué de prix de référence de 13 pétroles bruts, dont le Sahara Blend algérien, s'est établi ...
Voir détail
   
Crise d'approvisionnement en huile de table : L'ANCA met en cause la spéculation
 
Face aux difficultés dans l'approvisionnement et la disponibilité de l'huile de table, les Autorités se veulent rassurantes en affirmant que la ...
Voir détail
   
Revendications et préoccupations des travailleurs du transport Bekkaï reçoit les représentants d'organisations professionnelles
 
Le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a reçu les représentants de plusieurs organisations professionnelles dans le cadre de la série de rencontres ...
Voir détail
   
Afin d'accroître les relations bilatérales économiques et géopolitiques Lamamra s'entretient avec son homologue saoudien
 
Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, s'est entretenu avec son homologue ...
Voir détail
   
 
 
Remodelage de l'économie nationale La véritable dimension
Les Etats-Unis annoncent un exercice naval de l'OTAN en Méditerranée
Pendant que l'or noir avoisine les 90 dollars sur les marchés mondiaux Le brut algérien a gagné plus de 28 dollars en 2021
Zones d'ombre qui ont bénéficié de 1105 projets Bordj Bou-Arreridj cœur industriel du pays et le moteur de sa réussite économique
L'Etat déterminé à parachever l'opération d'insertion des DAIP et PID
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous