Mardi 11-05-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Face la crise mondiale et de vives tensions budgtaires et sociales entre 2021/2024, certains ministres doivent avoir un langage de vrit
 
 
Mise à jour : 12-04-2021
 

Par : Prf. Abderrahmane Mebtoul 

Le monde traverse une crise inégalée où selon le  FMI, la Banque mondiale et l'OCDE, le chômage et l'exclusion  sociale  tend à s'étendre  au niveau planétaire, touchant  surtout les pays les plus vulnérables.  Dans un contexte marqué par une incertitude exceptionnelle, avec une dette publique qui explose , 98% du Pib mondial en 2020 contre 84% en 2019,  la COVID-19 ayant  alourdi la dette mondiale de 24.000 milliards de dollars en 2020.Selon l'OIT, au total  en 2020, on a enregistré des pertes d'emplois sans précédent au niveau mondial atteignant 114 millions d'emplois si l'on compare à 2019. En termes relatifs, les pertes d'emplois ont été plus élevées chez les femmes (5,0 pour cent) que chez les hommes, et chez les jeunes travailleurs (8,7 pour cent), par rapport aux travailleurs plus âgés. 
Et  l'économie mondiale selon le FMI, devrait connaître une croissance de 5,5 % en 2021, puis de 4,2 % en 2022,    ne devant revenir au niveau de 2019, qu'en 2022 sous réserve de la maîtrise de l'épidémie du coronavirus. En Algérie, contrairement aux propos du ministre des Finances et le rapport du FMI de mars 2021 le confirme, nous assisterons  pour 2021,  avec moins d'intensité qu'en 2020,  à la détérioration  des indicateurs économiques  et sociaux (décroissance du PIB , baisse des réserves de change, inflation, chômage)  dont l'extension de la sphère informelle liée à la logique rentière.  Le  président Abdelmadjid Tebboune, lors de sa rencontre  avec la presse le 04 avril 2021 a indiqué que le chiffre oscillerait au cours de 130 dinars un dollar,  entre 46,15 milliards de dollars et 76,92 milliards de dollars, écart énorme. Si l'on prend le montant  de 76,92 milliards de dollars ramené au PIB  de 2020 d'environ 160 milliards de dollars, nous aurons un taux de 48,12% presque la moitié du PIB , rendant difficile une cohérence de la politique socio-économique et où avec la crise de liquidités, selon nos enquêtes  la majorité des citoyens se sont rués vers les banques pour retirer leur épargne. Donc l'Algérie insérée à l'économie mondiale doit trouver des solutions appropriées loin des replâtrages conjoncturels et des promesses utopiques. 
Un discours de vérité, sans dénigrement, devant privilégier uniquement les intérêts supérieurs du pays,  et un changement de politique, s'imposent  si l'on veut redresser l'économie algérienne qui a d'importantes potentialités, pas en 2021 mais entre 2024/2025, si les projets sont mis en œuvre, en 2021, bien maturés,  mettant du temps pour atteindre le seuil de rentabilité, devant dresser le solde de la  balance devises et non le chiffre d'affaires,  indicateur à signification limitée.
A. M.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Alger Les laurats du Prix d'Alger de rcitation du Coran honors
Cong de maternit: Une campagne d'information sur les demandes en ligne
HORMIS LES DIVISIONS ENTRE LEST ET LOUEST QUI REFONT SURFACE La Libye dnonce lingrence des pays occidentaux
Jijel: Apparition de physalies sur la plage de Sidi Abdelaziz et Bni Belad
Distribution de 5000 logements de diffrentes formules Alger Abdelaziz Djerad prside la crmonie
 
 
 
La reforme du Service public augmentera ...

Par : R.N.

Le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Rédha Tir, a affirmé ...

   
  Lire la suite
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous