Vendredi 20-08-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Post Scriptum  
 
 
 
Primauté à l'économie et à la transformation sociétale globale
 
 
Mise à jour : 28-06-2022
 
L'Algérie à travers son nouveau modèle économique basé sur la diversification de la croissance et l'économie de la connaissance aspire à un processus ambitieux pour réorganiser l'ancien modèle de développement afin d'augmenter les forces de production. Compte tenu de l'évolution économique mondiale et notamment de l'orientation d'un certain nouvel ordre économique international, l'économie nationale ne peut se permettre la coordination de ses efforts et articuler ses actions qu'en s'inspirant fidèlement des principes de l'indépendance économique. Ce qui signifie qu'il y a priorité pour tous les acteurs de participer à la démarche de transformation vers l'économie de la connaissance et le développement des outils et des mécanismes d'évaluation et de suivi des acquis en conséquence
En rapport avec cela, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a, vendredi dans son allocution par visioconférence lors de la réunion de haut niveau des pays BRICS, rappelé justement : " Les tensions et les soubresauts qui secouent les relations internationales aujourd'hui nous interpellent tous, non seulement au vu du volume de la gouvernance mondiale, des défis de l'heure qui se posent aux efforts visant à instaurer la paix, mettre fin aux conflits et impulser la roue du développement, mais aussi pour les dangers de la polarisation qui augurent d'un changement des rapports de force sur la scène internationale et présagent les contours du nouvel ordre mondial ".
En ces temps de crise, l'impératif pour l'économie nationale est de clarifier ses objectifs et établir les segments de sa diversification pour mieux les redéfinir. Pour résister aux défis qui se posent au pays et atteindre les objectifs tracés, c'est le moment pour tout le monde d'unir l'action et la volonté et ce, avec beaucoup de persévérance, de fermeté et d'énergie et ainsi mettre au point de nouvelles méthodes de travail capables de prévenir l'apparition de " foyers de tension économique ".  Aussi, il ne s'agit pas de prôner la diversification ou l'intégration économique pour cumuler des obstacles à l'application réelle du renouveau économique, ni de se contenter de vœux pieux, quand le problème de la diversification économique se pose en terme de changement du modèle de développement qui passe par une vision prospective et la prise de mesures concrètes, à court et moyen termes dans le cadre de la concrétisation de la forte volonté de l'Etat pour opérer une transformation sociétale globale. C'est pourquoi, le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, à travers ses  différentes orientations et instructions, n'a de cesse de mettre l'accent fort sur le changement du modèle économique à travers des mesures et des mécanismes concrets et pragmatiques à court et moyen termes, en mettant à profit la forte volonté de l'Etat et la disponibilité de l'ensemble des acteurs à s'inscrire dans cette dynamique de renouveau à la fois économique et social. Un renouveau qui doit faire face à des défis majeurs pour sortir l'économie nationale de la rente accrue aux hydrocarbures et s'orienter de front  vers une économie diversifiée et productrice de richesse et d'emplois.
Cela passe selon le chef de l'Etat par " la rupture avec les anciens modes et le changement du modèle de développement économique de manière à pouvoir rattraper la marche du développement économique mondial du XXIe siècle. Ce modèle préconisé doit reposer sur l'élément humain et les compétences scientifiques de haut niveau que compte notre pays ".
Les propos du chef de l'Etat éclaireront ceux qui s'inquiètent et doutent encore du plan de relance économique. En effet, il s'agit d'un changement en profondeur et d'une transformation sociétale globale, le changement du climat entre les pouvoirs publics, les acteurs de la vie économique et la société civile afin de montrer à l'ensemble de la société algérienne que le pays est engagé de bon dans une politique de changement et de mutation et en même temps de permettre au peuple algérien qu'il s'en rende compte dans les faits.
B. C.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous