Vendredi 03-12-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Transition énergétique 11 sites retenus pour la réalisation du projet
 
 
Mise à jour : 24-11-2021
 
Le ministère de la Transition énergétique et des Energies renouvelables a retenu 11 sites pour la réalisation du projet de "Solaire 1.000" qui comprend des stations de production d'énergie solaire d'une capacité globale de 1.000 mégawatts.
Dans un communiqué rendu public, le ministère a précisé qu'en attendant le lancement effectif de la nouvelle Société algérienne des énergies renouvelables "SHAEMS", un groupe de travail spécialisé a été mis sur pied pour préparer les documents relatifs à l'appel d'offres  destiné aux investisseurs dans le cadre du projet "Solaire 1.000" et examiner les éléments externes liés à ce dernier.
Le groupe de travail a élaboré un travail préliminaire en prévision du lancement du projet "Solaire 1.000" avant la fin de l'année en cours. Il s'agit notamment du choix des sites adaptés aux exigences de réalisation des stations d'énergie solaire du projet "Solaire 1.000", en tenant compte de l'accessibilité aux sites et de la possibilité de raccordement au réseau électrique. 11 sites d'une capacité globale de 4250 hectares ont été retenus, avec la participation efficiente des wilayas concernées, à savoir El-Bayadh, Ouargla, El Oued, El M'Ghair, Ghardaïa et Béchar.
Le même groupe a fixé les conditions financières requises pour ce type de projets afin d'assurer son financement par les investisseurs, avec le concours du ministère des Finances.
Pour rappel, un programme de développement des énergies renouvelables permettant la production de 15.000 MW électricité à l'horizon 2035 dont 4.000 MW d'ici à 2024.
Cette transition devrait permettre à l'Algérie de "s'affranchir de manière progressive de la dépendance vis-à-vis des ressources conventionnelles" et d'amorcer une dynamique d'émergence d'une énergie verte et durable qui s'appuie sur la mise en valeur de ressources d'énergie inépuisables, selon le projet de plan d'action qui a été approuvé lors d'un Conseil des ministres.
La démarche du gouvernement s'articule sur plusieurs considérations notamment, la préservation des ressources fossiles et leur valorisation, le changement du modèle énergétique de production et de consommation, le développement durable et la protection de l'environnement, ainsi que la maitrise des coûts de réalisation des installations des énergies renouvelables. Au titre du développement des énergies renouvelables et tenant compte du potentiel existant et des capacités d'absorption du réseau national de transport et de distribution de l'énergie électrique et de l'énergie d'origine renouvelable, un programme adapté de développement des énergies renouvelables d'une capacité de 15.000 MW à l'horizon 2035, dont 4000 MW d'ici 2024, sera mis en œuvre.
La réalisation de ces capacités permettra non seulement d'économiser près de 240 milliards de m3 de gaz naturel et d'éviter ainsi l'émission de 200 millions de tonnes de CO², mais aussi le développement effectif d'un tissu de PME sur l'ensemble de la chaîne de valeur des composants dédiés aux énergies renouvelables, a-t-on souligné dans ce document.
L'hybridation de la production de l'électricité de source conventionnelle au niveau du sud du pays, par la production photovoltaïque, constitue pour le gouvernement une action prioritaire dans ce domaine. Aussi, la mise à niveau de la réglementation d'encouragement de la production d'électricité à partir de sources renouvelables afin d'y intégrer des mécanismes adaptés à l'auto production par les résidentiels, sera rapidement mise en œuvre.
S'agissant de la politique d'efficacité énergétique, les "mesures fortes" que le gouvernement envisage de mettre en œuvre en matière d'efficacité énergétique permettront de réduire drastiquement le gaspillage et de préserver les ressources énergétiques du pays. Cette démarche, qui sera encouragée dans les différents secteurs d'activité, sera axée sur la généralisation des procédés d'isolation thermiques dans les nouvelles constructions, la mise en place d'un programme national pour la conversion des véhicules au GPLc et le développement du GNC pour les véhicules de transport collectif, l'équipement du réseau d'éclairage public et des administrations publiques avec des dispositifs à basse consommation ainsi que la mise en place d'un cadre réglementaire prohibant l'importation et la production d'équipements énergivores. L'élargissement du dispositif incitatif à l'investissement aux filières permettant la localisation de l'activité de production d'équipements et de composants dédiés à l'efficacité énergétique est également parmi les actions phares du gouvernement.
M. B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Locales du 27 novembre Appels à une participation massive en clôture de la campagne électorale
 
Alors que vient de s'achever la campagne officielle pour les Locales, force est de constater que celle-ci n'a pas déchaîné les passions, en ...
Voir détail
   
Lutte contre la corruption Quelque 150 commissions rogatoires en cours
 
Quelque 150 commissions rogatoires ont été lancées par la justice algérienne en matière de la lutte contre la corruption et le blanchiment des ...
Voir détail
   
L'État entend y mettre un terme : Le gouvernement déterminé à lutter contre la fraude et l'évasion fiscale
 
 
Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a dévoilé hier les mesures prévues par le PLF 2022, ...
Voir détail
   
Il projette de traiter 45 % du commerce extérieur de l'Algérie : DP World Djazair a investi plus de 114 millions de dollars sur son terminal du port d'Alger
 
aDouze ans depuis le début de ses opérations en 2009, DP World Djazair, une joint-venture entre l'EPAL et la société émiratie Dubaï Port ...
Voir détail
   
Participation de Sonatrach au sommet libyen sur l'énergie et l'économie Un éventuel retour à l'investissement en Libye
 
Sonatrach participe au Sommet libyen sur l'énergie et l'économie qui se tient à Tripoli les 22 et 23 novembre, a indiqué hier un ...
Voir détail
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous