Mardi 15-06-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Potentiel échange de cybercriminels entre les USA et la Russie: Les explications de Washington
 
 
Mise à jour : 15-06-2021
 
Joe Biden voit des progrès «potentiels» dans l'ouverture de Vladimir Poutine à l'extradition de cybercriminels mais aucune décision en ce sens n’a encore été envisagée en matière d’échange entre la Russie et les États-Unis, a assuré le conseiller américain pour la sécurité nationale.
 
Le Président Joe Biden n’a pas annoncé qu'il allait échanger de cybercriminels avec la Russie, a précisé dimanche à la presse le conseiller américain pour la sécurité nationale Jake Sullivan. Le chef de l’État avait en effet précédemment déclaré que l'ouverture de Vladimir Poutine à l’échange de cybercriminels avec les États-Unis était «potentiellement un bon signe de progrès». «Ce qu'il [Joe Biden] disait, c'est que si Vladimir Poutine dit: "Je suis prêt à m'assurer que les cybercriminels sont tenus pour responsables", Joe Biden est parfaitement disposé à dire que les cybercriminels seront tenus pour responsables en Amérique, parce qu'ils le sont déjà», a indiqué M.Sullivan, cité par USA Today. «Il ne s'agit pas d'échanges», a-t-il précisé.
 
Le problème des cybercriminels
Joe Biden avait annoncé que les problèmes qu'il prévoyait de soulever lors du sommet en Suisse incluent les cybercriminels prétendument basés en Russie et liés aux récentes attaques contre des entreprises américaines. Dans une interview diffusée dimanche à la télévision d'État russe, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie extraderait «bien sûr» les criminels si les États-Unis «acceptaient la même chose» et si les deux pays concluent un accord approprié. M.Biden a déclaré aux journalistes qu'il était ouvert à la responsabilité mutuelle. «S'il y a des crimes commis contre la Russie... et que les personnes qui commettent ces crimes sont hébergées aux États-Unis, je m'engage à les tenir pour responsables», a-t-il déclaré, cité par USA Today.
 
Le rendez-vous de Genève
Joe Biden rencontrera Vladimir Poutine le 16 juin à Genève à un moment où les relations entre les deux pays sont au plus bas, comme l’avouent les deux dirigeants. Leur tête-à-tête sera le premier depuis l’arrivée au pouvoir de M.Biden. La rencontre de Genève devrait porter sur l’état et les perspectives des relations entre les deux pays, la stabilité stratégique, la lutte contre le Covid-19 et les conflits régionaux, selon le service de presse de Vladimir Poutine. Pour le Kremlin, l’événement revêt une très grande importance mais ne promet pas de percée. À l’issue du sommet, aucune conférence de presse conjointe ne sera organisée, Washington ayant opté pour des conférences en solo. Selon la version du New York Times, la Maison-Blanche a fait ce choix parce que «Vladimir Poutine avait eu raison de Donald Trump» lors d’une conférence de presse avec lui à Helsinki en 2018. Le Président avait publiquement accepté les assurances de M.Poutine selon lesquelles Moscou n'était pas intervenu dans la présidentielle américaine de 2016. Plus tard, M.Biden a avancé: «Ce n'est pas un concours pour établir qui peut faire mieux lors d’une conférence de presse et essayer de mettre l’autre dans l'embarras» devant les journalistes.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Covid-19 : Un responsable de l'EMA suggère d'abandonner le vaccin AstraZeneca
 
Un haut responsable de l'Agence européenne du médicament (EMA) a estimé, dans une interview publiée dimanche, qu'il serait ...
Voir détail
   
Selon des scientifiques : Masque et distanciation physique ont pu affaiblir le système immunitaire des enfants
 
Les restrictions sanitaires instaurées durant la pandémie pourraient avoir un effet négatif sur le système immunitaire des enfants. À ...
Voir détail
   
«Les relations entre l’Afrique et la France arrivent aujourd’hui à la fin d’un cycle», selon un philosophe camerounais
 
Voir détail
   
International Biden se prépare à sa rencontre avec Poutine "depuis 50 ans", selon Psaki
 
 
La porte-parole de la Maison-Blanche a déclaré que l'expérience acquise par Joe Biden en 50 ans de vie publique le rendait ...
Voir détail
   
 
 
Ali Mebroukine, spécialiste en droit des affaires : "La croissance va repartir en 2022"
Logements AADL: derniers préparatifs en prévision d'une opération d'envergure de distribution le 5 juillet prochain
Covid-19 : Un responsable de l'EMA suggère d'abandonner le vaccin AstraZeneca
Les défis du futur gouvernement algérien face aux turbulences géostratégiques et aux tensions socio-économiques
Selon des scientifiques : Masque et distanciation physique ont pu affaiblir le système immunitaire des enfants
 
 
 
Logements AADL: derniers préparatifs en ...

La direction générale de l'Agence nationale de l'amélioration et du développement du logement (AADL) a tenu une réunion de coordination pour ...

   
  Lire la suite
 
 
Les élections législatives couronnées de succès, en toute ...
 
Le succès de ces élections démontre la foi et les attentes que le peuple place dans l'avenir du pays et des ses ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous