Mercredi 25-05-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Pendant que l'or noir avoisine les 90 dollars sur les marchés mondiaux Le brut algérien a gagné plus de 28 dollars en 2021
 
 
Mise à jour : 23-01-2022
 
Les cours du brut algérien, le Sahara Blend, ont gagné plus de 28 dollars en 2021, s'établissant à 70,89 dollars le baril, soutenus notamment par le rebond de la demande de brut suite à la reprise de l'économie mondiale.
Selon le dernier rapport mensuel de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), la moyenne annuelle des prix du brut algérien est passée de 42,12 dollars/baril en 2020 à 70,89 dollars en 2021, soit une hausse de 28,77 dollars/baril (+68,30%).
Le Sahara Blend a été le troisième brut le plus cher en 2021, après l'Angolais Girassol (71,31 dollars/baril) et le Guinéen équatorial Zafiro (71,09 dollars/baril). Le prix du brut algérien est établi en fonction des cours du Brent, brut de référence de la mer du Nord, côté sur le marché de Londres avec une prime additionnelle pour ses qualités physico-chimiques appréciées par les raffineurs.
La hausse du Sahara Blend intervient dans un contexte d'augmentation générale des prix au marché pétrolier mondial en 2021. Le prix moyen du panier de référence l'Opep (l'ORB) a augmenté de 28,42 dollars, soit 68,5 %, en 2021, pour s'établir à 69,89 dollars/baril. 
Il s'agit de sa moyenne annuelle la plus élevée depuis 2014, selon la même source.
" Les prix ont continué d'augmenter pendant plusieurs mois consécutifs en 2021, soutenus par l'atténuation de l'offre excédentaire du marché mondial du pétrole, des fondamentaux offre/demande plus équilibrés et l'épuisement des niveaux record des stocks de pétrole ", est-il expliqué dans le rapport.
Rappelant la célébration du 5ème anniversaire de la Déclaration de coopération entre les pays de l'Opep et les producteurs non-Opep en décembre dernier, l'Organisation affirme que cet accord avait joué un rôle " majeur dans la stabilisation du marché l'année dernière et la réduction de la volatilité, malgré l'incertitude concernant la demande mondiale de pétrole au milieu de l'émergence de plusieurs vagues de variantes du coronavirus. " Sur le seul mois de décembre, le prix du pétrole algérien a baissé de 6,47 dollars pour atteindre 75,50 dollars/baril contre 81,97 dollars en novembre.
Cette baisse de 7,9% intervient dans un contexte d'incertitudes persistantes sur le marché quant à l'impact de la variante Omicron à propagation rapide, sur l'économie mondiale et la demande de pétrole.
Cette situation a tiré le prix du panier de l'Opep vers la baisse, chutant de 5,99 dollars, pour s'établir à 74,38 dollars/baril, sa valeur mensuelle la plus faible depuis septembre 2021, selon les données de l'Opep.
Le rapport de l'organisation indique, par ailleurs, que la production de l'Algérie en 2021 avait atteint 911.000 barils par jour, soit une légère hausse de 11.000 barils par rapport la production moyenne de 2020 (899.000 baril/jour). Globalement, les pays de l'organisation ont produit 25,648 millions de barils/jour (Mbj) en 2021, contre 26,315 Mbj en 2020, selon des sources secondaires.
 
Le Brent a gagné 1,06% pour terminer la semaine à 88,44 dollars
Le baril de Brent a frôlé mercredi les 90 dollars, porté par son élan ainsi que par le relèvement de la prévision de demande de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Pour l'Algérie, les cours du brut ont gagné plus de 28 dollars en 2021, s'établissant à 70,89 dollars le baril, soutenus notamment par le rebond de la demande de brut suite à la reprise de l'économie mondiale.
Le baril de Brent a gagné 1,06% pour terminer à 88,44 dollars, à Londres. Plus tôt, il avait atteint 89,17 dollars, pour la première fois depuis début octobre 2014.
L'AIE "  a confirmé que le marché avait l'air plus tendu que prévu, du fait d'une demande plus soutenue, malgré (le variant du coronavirus) Omicron et l'incapacité de l'Opep+ (pays de l'Opep et leurs alliés) à atteindre ses objectifs de production "  , a commenté, dans une note, Craig Erlam, analyste d'Oanda.
L'Agence a relevé de 200.000 barils par jour son estimation de demande mondiale en 2022, pour la porter à 99,7 millions de barils par jour. " Si la demande continue à croître fortement ou que l'offre déçoit, le faible niveau des stocks et la diminution des capacités excédentaires signifie que le marché du pétrole pourrait connaître une nouvelle année volatile en 2022 ", a indiqué l'AIE.
" Ces derniers jours, les événements du Kazakhstan, suivis par les développements en Ukraine et en Turquie ont renforcé les craintes du marché quant à l'offre ", a rappelé Andy Lipow, du cabinet Lipow Oil Associates.
H. B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Port d'Alger Recul de l'activité au 3ème trimestre 2021
 
L'activité du port d'Alger durant le 3ème trimestre 2021, a accusé une baisse, aussi bien pour le mouvement de la navigation des opérants que pour ...
Voir détail
   
Pénurie des produits alimentaires La mission d'information de l'APN achève ses travaux
 
 
La Commission des affaires économiques, du développement, de l'industrie, du commerce et de la planification à ...
Voir détail
   
Algérie poste : Renforcement du réseau postier en zones reculées et isolées
 
Le directeur central à Algérie Poste, Ben Ayoub Hadj Ahmed, a indiqué que le réseau postal de l'opérateur public est le plus grand ...
Voir détail
   
Remodelage de l'économie nationale La véritable dimension
 
Mettre tout le monde sur la même ligne de départ en ce qui concerne la relance économique, exige des engagements précis et une option à moyen et ...
Voir détail
   
Zones d'ombre qui ont bénéficié de 1105 projets Bordj Bou-Arreridj cœur industriel du pays et le moteur de sa réussite économique
 
Capitale des Bibans, la wilaya de Bordj Bou-Arreridj connue depuis quelques années par sa vocation agricole-élevage, s'est transformée en un laps de temps ...
Voir détail
   
 
 
Guerre économique occidentale Poutine estime que la Russie "résiste très bien"
Le Coût du hadj 2022 avoisine le un million de dinars Les futurs hadjis en colère
Clarification socio-politique
Importation d'équipements de production rénovés: mesures pour garantir la transparence
A partir d'aujourd'hui Le Président Tebboune entame une visite d'Etat en Italie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous