Samedi 22-01-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Selon un responsable du ministère de l'Industrie : “L'Algérie ne compte pas renoncer à l'industrie automobile”
 
 
Mise à jour : 02-12-2021
 
 
Le directeur général de la compétitivité industrielle au ministère de l'Industrie et des Mines, Abdelaziz Guend, a affirmé hier que l'Algérie ne souhaite plus être un marché pour écouler les voitures importées, et aspire désormais à développer l'industrie automobile en tant que secteur industriel fiable pour pousser l'industrie algérienne à des niveaux plus élevés. 
 
S'exprimant sur les ondes de la chaîne 1 de la Radio nationale, Guend a déclaré que " l'industrie automobile reste un secteur important pour n'importe quel pays " et que " l'Algérie a le droit d'aspirer à établir une véritable industrie automobile, mais le problème réside dans le fait que les constructeurs automobiles regardent l'Algérie comme un marché pour écouler leurs produits ". " Ce qui a empêché les investisseurs de venir sur le marché algérien et d'investir dans ce domaine ", a-t-il regretté. 
" Le moment est venu de poser les bases et les conditions nécessaires pour faire penser ces producteurs autrement ", a-t-il ajouté, d'autant plus, a-t-il poursuivi, que " l'Algérie s'est ouverte à un partenariat dans ce domaine de manière égale entre l'investisseur et l'Etat, " et que " quiconque respectera cette règle sera le bienvenu et recevra tout le soutien ". 
Guend a assuré qu'" il y a des projets dans ce domaine, et ils ont eu une conversation avec de nombreux industriels ". 
Par ailleurs, le responsable au ministère de l'Industrie a expliqué que " le secteur industriel fait partie des secteurs sur lesquels on compte pour parvenir à la reprise économique, ce qui a incité le ministère de l'Industrie à élaborer une feuille de route pour amener ce secteur à des niveaux plus élevés et contribuer au produit intérieur brut (PIB) ". 
Il a expliqué que " ce secteur contribuait au cours des années 70 à autour de 40 % dans le produit intérieur brut, pour se réduire à 6 % ces dernières années ", soulignant qu'" il devenait nécessaire d'inverser les choses ". 
Il a également indiqué que " la feuille de route découle des 54 engagements du président Abdelmadjid Tebboune, et s'articule autour de deux axes principaux, à savoir, la substitution des importations et le développement de l'exportation de biens industriels tels que les industries manufacturières, les matériaux de construction, le fer, l'acier et l'électronique ". 
Dans le même sillage, Guend a reconnu qu'" il y a une mal exploitation des richesses qui se fait toujours de manière inefficace et irrationnelle, et il est donc devenu nécessaire de reconsidérer les méthodes de gestion et de traitement de ces richesses afin de les développer et les valoriser ". 
Il a également appelé les entreprises publiques qui ont souffert durant une certaine période de lenteur dans  la prise de décision et de l'initiative et à entrer dans le monde de la concurrence en améliorant la qualité de leur gestion, notamment après la promulgation de la loi de dépénalisation de l’acte de gestion, qui donnera plus de liberté aux dirigeants d'entreprise et les libérera de restrictions. 
" Le secteur public va connaître un nouvelle relance, notamment avec les partenariats qui ont eu lieu avec certaines entreprises qui ont de l'expérience et de la technologie dans certains domaines pour injecter de nouveaux fonds dans les entreprises publiques, alléger le déficit financier et leur donner un nouveau souffle ", a estimé Quend. 
En revanche, il a précisé qu' " il n'y a pas d'obstacle empêchant les sociétés publiques de réaliser des bénéfices, et que le rôle premier de l'Etat est de contrôler les activités économiques et de veiller au respect de la loi ". 
Concernant la Conférence national sur la relance industrielle, qu'organisera le ministère de l'Industrie à partir de la semaine prochaine, sous le haut patronage du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, sous le slogan " Ensemble pour relever le défi ", Guend a estimé que " le but de ce colloque est de se consulter et de présenter la stratégie du ministère de l'Industrie pour faire avancer l'industrie nationale et lui donner une dynamisme à ce secteur car c'est un secteur sensible et fiable pour créer de la richesse et faire avancer l'économie nationale ".
H. M.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Elections locales Les Indépendants créent la surprise
 
Si le parti du Front de libération nationale (FLN) confirme son statut de première force politique en Algérie, en se classant à la ...
Voir détail
   
8ème Conférence ministérielle du Forum sur la coopération sino-africaine : Lamamra met en exergue l'intérêt particulier du partenariat avec Pékin
 
Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, a affirmé que l'Algérie ...
Voir détail
   
Combat contre l'évasion fiscale L'Algérie 32e membre du Forum mondial sur la transparence fiscale
 
Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a pris part, à une rencontre avec Zayda Manatta, Cheffe du Secrétariat du Forum mondial sur la ...
Voir détail
   
Conférence ministérielle de l'OPEP et OPEP+ Situation du marché pétrolier examinée
 
Le ministre de l'Energie et des Mines, Mohamed Arkab, a pris  part, hier, par visio-conférence, aux travaux de la 182ème Conférence ...
Voir détail
   
"EDEX-2021" du Caire Chanegriha reçu par son homologue égyptien
 
Le général de corps d'Armée, Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a ...
Voir détail
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous