Lundi 06-02-2023
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Processus de redressement du pays L'idée-force à une stratégie
 
 
Mise à jour : 26-01-2023
 
L'ampleur du bilan global et positif de la mise en application du programme présidentiel durant ces trois dernières années est déjà un incontestable succès du processus de redressement du pays. 
 
Si ce premier pas est franchi avec acquis et résultats, il devra être suivi en 2023 par l'adoption qui conditionne l'avenir de la nation autant que le succès des réformes en vigueur ou celles qui seront planifiées au titre d'une stratégie nationale sur le plan politique, économique, sociale et culturelle. Les choses sont prioritaires dans ce domaine. En tout cas, l'intérêt suscité par le discours du président de la République, Abdelmadjid Tebboune à l'ouverture des travaux de la cinquième rencontre Gouvernement-Walis qui s'est tenue les 24 et 25 janvier est à la mesure de l'importance de la phase à venir devant répondre à l'option choisie de concrétiser davantage le développement national, la démocratie, l'amélioration de la productivité et de la production nationale, l'amélioration des conditions de vie du citoyen, la solidité des infrastructures aux conditions socio-économiques, la solution des questions en suspens liées à la sphère économique mais aussi le renforcement de la présence de l'Algérie sur le plan régional et international. Ces préalables coulent de l'idée-force de la stratégie du président Abdelmadjid Tebboune véhiculée de manière claire, dynamique et explicite à travers le pragmatisme d'aller de l'avant, la mise en place d'une économie nationale solide, une base industrielle forte et une agriculture orientée vers l'autosuffisance alimentaire et l'ouverture de nouveaux horizons au cours de l'année 2023 fondés sur les priorités du moment faisant face aux défis et enjeux d'une mondialisation " dévorante ". Donc une phase d'autant qui exige dans un délai raisonnable d'exécution des efforts  considérables et la mobilisation permanente de toutes les forces de productives. Il s'agit aussi d'une phase qui englobe bien l'élaboration de nouvelles réformes que de projets et textes juridiques et une somme d'incitatives pour parer à tout imprévu.
Aussi, n'est-il plus possible de séparer le renouveau économique, social de la consolidation de l'Etat de droit et de la justice sociale  et ce, dans le cadre de l'exécution d'une politique de termes d'efficacité sociale et économique, de politique de changement et de morale. Il n'y a pas de secret. Le redressement du pays est un processus trop sérieux pour qu'on puisse s'amuser avec. Le galvauder aujourd'hui, c'est donner des " armes supplémentaires " à ceux qui rêvent de plus en plus d'en découdre avec la stabilité du pays et qui continuent à jouer à  " cache-cache " en dissimulant la vérité, les vrais buts que se propose le processus de la nouvelle Algérie. Face à l'intox le "parler vrai " est une condition sine qua non pour ne pas mettre en doute le citoyen. 
Chacun devrait se résoudre à s'y conformer avec le plus de sincérité possible en ayant à l'idée que ce qui importe le plus en la matière c'est l'avenir de la démocratie dans la société algérienne, c'est-à-dire, en définitive, l'avenir de l'Algérie tout court. Il s'agît de fait d'affiner et d'affirmer l'acte politique, économique et social et son succès transparent et constructif en vertu des aspirations de la société et pour favoriser le relèvement des niveaux de vie, le plein emploi et des conditions de progrès et de développement dans un ordre économique et social nouveau. Contribuant ainsi à satisfaire pleinement les exigences nouvelles des citoyens dans un ordre de justice sociale juste. 
Se heurtant à des réticences plus ou moins signifiées ou à des excès préjudiciables, les transformations profondes annoncées par les réformes et consignées, au demeurant, dans la nouvelle Constitution du pays, dérangent plus d'une " caste et perturbent quelques ambitions bâties  soit sur une démagogie dont on mesure un jour l'ampleur des ravages sur les esprits inconscients, soit un dénigrement systématique par lequel certains cercles, jusqu'alors " réfugiés " dans les manœuvres, escomptent tirer profit à des fins purement politiciennes.
 A. Z.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
CSJ à Bordj-Bou-Arréridj Les jeunes expriment leur fierté d'appartenir à un peuple qui a su relever d'énormes défis, se tenir debout et se fixer des objectifs plus élevés
 
Pas moins de 7O  représentant les 34 communes de la wilaya de Bordj-Bou-Arréridj ont pris part hier aux groupes de discussions, lancées par le Conseil ...
Voir détail
   
Lutte contre le marché informel : Le " Dinar numérique " comme solution ?
 
 
DDepuis l'annonce en décembre dernier du Premier ministre Aimene Benabderrahmane que la Banque d'Algérie envisage le lancement du ...
Voir détail
   
 
 
Ballon abattu Pékin fustige la décision américaine
Tableau de compétitivité des économies arabes La position de l'Algérie en amélioration
La cohésion sociale est le pilier de la citoyenneté
"Marocgate" Le Parlement européen lève l'immunité de deux élus
Pourquoi l’Algérie s’oppose au plafonnement des prix du gaz ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous