Jeudi 30-06-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Le Coût du hadj 2022 avoisine le un million de dinars Les futurs hadjis en colère
 
 
Mise à jour : 25-05-2022
 
Les sentiments de joie et de bonheur au vu de leurs noms affichés au tirage au sort de la saison de hadj cette année - après avoir dû attendre près de deux ans suite à la crise sanitaire et les restrictions sur les voyages - ont vite été remplacés, chez un grand nombre de ces " futurs pèlerins ", par la frustration et la colère, suscitées suite à l'annonce des nouveaux tarifs de ce rituel. 
 
Après l'arrêt des voyages du Hadj et de la Omra pendant deux saisons en raison de la propagation du coronavirus dans le monde, les pouvoirs publics ont décidé d'augmenter les coûts du hadj après sa reprise cette saison, avec une différence allant jusqu'à 33 millions de centimes par rapport aux saisons précédentes, ce qui a laissé une vague d'étonnement et de colère, surtout en l'absence d'explications officielles par l'Office du Hadj et de la Omra pour justifier cette hausse. 
En effet, l'Office national du pèlerinage et de la Omra (ONPO) a annoncé, mardi dernier, que le coût du hadj pour la saison 1443/2022, a été fixé à 856 100,00 DA (près de 86 millions centimes), frais de billet d'avion inclus, selon un communiqué de l'Office.  " L'ONPO informe les pèlerins que le coût du hadj pour la saison 1443/2022 a été fixé à 856 100,00 DA, frais de billet d'avion inclus ", a précisé la même source. 
L'Office a appelé les pèlerins éligibles pour accomplir le hadj cette année, à se rendre dans les meilleurs délais, dans les services communaux de leur résidence pour retirer le certificat d'éligibilité ou le livret du hadj avant de se présenter aux commissions médicales de wilaya en vue d'effectuer les examens médicaux et recevoir les vaccins requis. 
Les futurs pèlerins vaccinés doivent se rendre dans les centres de vaccination anti-Covid, munis du passeport biométrique et de la carte d'identité nationale, pour récupérer le pass sanitaire contenant le QR code. 
Les candidats non vaccinés sont appelés à le faire pour obtenir le pass sanitaire. 
Selon Zouhir Maouche, président de l'Association nationale du tourisme et des voyages, la hausse des coût du hadj cette année était attendu, compte tenue aux coûts imposés aux pèlerins de l'intérieur (Arabie saoudite), qui varient entre 15 500 et 17 000 riyals. 
Le même responsable a attribué l'augmentation du coût total, qu'il a qualifiée de " normale ", à l'augmentation des services dans les lieux saints tels que les hôtels et les billets de voyage, ainsi que l'exigence et l'imposition du Royaume d'Arabie saoudite des mesures de précaution pour prévenir le virus Covid-19. " L'augmentation enregistrée dans le coût du hajj s'inscrit dans le contexte des conséquences de la stagnation engendrée par la pandémie de Covid-19, parallèlement à la vague d'augmentations des coûts et de l'inflation qui ont frappé le monde ", a expliqué à des médias Zouhir Maouche. 
Contrairement aux avis des professionnels des agences de voyages, les associations des consommateurs, dont l'Organisation algérienne de protection et d'orientation du consommateur et son environnement (APOCE), ont jugé l'augmentation du goût du hadj pour cette saison de " très exorbitante ". 
Mustapha Zebdi, président de l'APOCE, a appelé, dans ce sens, les autorités concernées " à fournir des éclaircissements justifiant cette augmentation, qui ne peut être ignorée ". 
" Le consommateur algérien comprend ces questions (...) Les autorités officielles doivent s'expliquer sur les raisons de cette augmentation, qui est en fait très très importante par rapport aux saisons précédentes ", a-t-il fustigé. 
Chez les simples citoyens, l'affichage du coût revu à la hausse du rituel du hadj a provoqué la colère des réseaux sociaux. 
Le coût du hadj " était de 56 millions de centimes en 2019. Une autre preuve de la réalité du pouvoir d'achat et du niveau de taux d'inflation ", s'est inquiété un internaute sur sa page Facebook, un syndicaliste de surcroît. Un autre internaute a rappelé que beaucoup de citoyens, qui avaient réussi dans le tirage au sort, seraient contraints de revoir et recalculer leur plans, voire même d'y renoncer, face à la hausse du coût du hadj. " Pendant combien d'années faudrait-il encore attendre pour ceux souhaitant visiter les Lieux-Saints et accomplir le hadj afin qu'ils cotisent la somme nécessaire ? ", s'est-il interrogé, notant que beaucoup de citoyens font des économies et tentent leurs chances durant plusieurs années avant qu'ils sortent enfin cette année au tirage au sort. 
Leurs sentiments de joie sont vite douchés par l'annonce de la hausse du coût du hadj, une somme non négligeable, s'est-il désolé, ajoutant que la majorité des candidats au hadj sont des personnes âgées. 
" Dieu merci ! Je n'ai pas remporté le tirage au sort du hadj cette année. Ce rituel sacré est devenu vraiment cher et inaccessible pour beaucoup ", a lâché un autre citoyen sur sa page sur les réseaux sociaux. 
" Mais ce n'est plus à la portée de tout le monde. Zawali (personne moins aisée) n'a plus le droit de faire un hadj. 
C'est malheureux ", a commenté un autre internaute. Un autre a écrit : " Le hadj est une obligation "dans la mesure de possible." Pour qui peut ", souhaitant que " Dieu puisse accorder à chacun la possibilité de l'accomplissement de ce rituel ", recommandant aussi à " ceux qui l'ont déjà accompli" de " faites place à vos frères ".
H. M.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Brahim Mouhouche "L'eau devient une dangereuse arme déstabilisatrice des pays"
 
L'eau n'est plus que source de prospérité et de développement, elle est devenue source de conflit et de chantage, voire des pressions à risque sur ...
Voir détail
   
A partir d'aujourd'hui Le Président Tebboune entame une visite d'Etat en Italie
 
Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, entame aujourd'hui une visite d'Etat de trois jours en Italie à l'invitation de son homologue ...
Voir détail
   
Deuxième jour de sa visite en 2e Région Militaire Saïd Chanegriha supervise le déroulement d'un exercice tactique avec munitions réelles
 
Au deuxième jour de sa visite en 2e  Région Militaire, le général de corps d'Armée Saïd Chanegriha, chef d'état-major de ...
Voir détail
   
 
 
19e Jeux Méditerranéens d'Oran, l'Algérie Messager de la paix, de la confiance et de l'espoir
Hommage à un grand patriote Retour sur la dernière entrevue avec Mohamed Boudiaf
Déclaration de Draghi sur l'absence de Poutine au prochain G20 Le Kremlin réagit
Hommages à celui qui a eu à accomplir quatre grandes missions durant les moments décisifs de l'histoire de l'Algérie contemporaine Mohamed Boudiaf, 30 ans depuis sa disparition
Nouvelle découverte de gaz L'Algérie demeure en position de force
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous