Vendredi 03-12-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Installation des membres de la Cour Constitutionnelle Le Président Tebboune instaure de nouvelles traditions républicaines
 
 
Mise à jour : 25-11-2021
 
Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a réellement fait bouger les lignes et instauré de nouvelles pratiques républicaines, dignes d'une démocratie de ce siècle, relèvent des observateurs au lendemain de l'installation des nouveaux membres de la Cour constitutionnelle.
 
L'installation des nouveaux membres de cette cour, en présence des membres sortants, qui ont eu les hommages de la République à la fin de leur mission, est une première dans les annales de la jeune démocratie algérienne.
Incontestablement, il y a bien un style Tebboune. Le président de la République a instauré de nouvelles pratiques. En clair, il est déterminé à doter l'Etat de traditions républicaines dignes d'un Etat moderne. La présidence de M. Abdelmadjid Tebboune est en train d'apporter des "transformations durables" au fonctionnement de l'Etat. L'ordre institutionnel a changé ainsi que l'ordre politique. Le président a mis fin à "cette déconnexion entre le potentiel et le réel".
Il a réussi, malgré des résistances, à s'affranchir du modèle de gouvernance désuet et contraignant qui était en vogue au palais d'El Mouradia, faisant bouger réellement les lignes et instaurer de nouvelles pratiques républicaines dignes d'une démocratie de ce siècle.
Une manière de procéder qui a d'ailleurs été saluée, au terme de la cérémonie de prise de fonctions, par des membres de la toute nouvelle Cour dont le président, Omar Belhadj, qui a rappelé que le président Tebboune voulait, à travers ce "saut qualitatif" dans le système judiciaire, "poser un jalon supplémentaire pour le parachèvement des institutions de l'Algérie nouvelle conformément à ses 54 engagements". De son côté, le membre élu, Omar Boudiaf, s'est félicité du passage, à la faveur de l'avènement de cette cour, d'un système juridique reposant depuis 1989 sur le Conseil constitutionnel, comme étant une instance de contrôle, à un système comptant sur la Cour constitutionnelle à la faveur de l'amendement de la Loi fondamentale en 2020.
L'autre membre élue, la constitutionnaliste Fatiha Benabbou, a affirmé que la Cour constitutionnelle qui se veut "une institution purement judiciaire", "s'acquittera d'un rôle majeur dans le contrôle de la constitutionnalité des lois et de la priorisation des affaires", ajoutant que cela aura "un impact positif" sur les justiciables et permettra de "renforcer la confiance entre le citoyen et les institutions de l'Etat".
Des avis corroborés par le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Abderrachid Tabi, pour qui l'installation de cette cour constituait "un nouveau jalon dans l'édification des institutions de l'Etat et l'approfondissement de la pratique démocratique en Algérie".
Et le ministre de la Justice d'affirmer que la prise de fonctions par les membres de la Cour "qui constitue une autre étape de réforme contenue dans le programme présidentiel, n'est pas moins importante que les précédentes étapes", entamées par le référendum sur la Constitution, puis les élections législatives et enfin les élections locales prévues samedi prochain.
O.A
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Réussir la stratégie d'exportation Une chaîne logistique moderne et intégrée est plus que nécessaire
 
L'Algérie doit optimiser ses infrastructures réalisées dans le secteur du transport à travers la mise en place d'une chaîne ...
Voir détail
   
Tourisme Un nouvel arsenal juridique pour cadrer avec les exigences de l'heure
 
Projets de loi relatifs au code pénal et à la spéculation illicite
La Commission des affaires juridiques à ...
Voir détail
   
ALGERAC : Remise du premier certificat d'accréditation d'un Laboratoire national d'analyses minières à la fin de ce mois
 
Le directeur général de l'Organisme algérien d'accréditation (ALGERAC), Noureddine Boudissa, a annoncé hier la remise à ...
Voir détail
   
Transition énergétique : Les défis des énergies renouvelables en Algérie pour les dix prochaines années
 
En 2018, le mix énergétique algérien était composé de 1% de gaz de pétrole liquéfié (GPL), 20% de produits pétroliers ...
Voir détail
   
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous