Lundi 06-02-2023
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Gaïd Salah : " Il s'agit de la réputation de notre pays et de l'image de marque de son Armée "
 
 
Mise à jour : 14-04-2019
 
"La période de transition destinée à la préparation  de l’élection présidentielle, se fera avec l'accompagnement de l'Armée nationale populaire, qui veillera au suivi  de cette phase, au regard de la confiance  réciproque entre le peuple et son armée, dans un climat de sérénité  et dans le strict respect  des régles  de transparence  et d'intégrité et des lois de la République ",   a souligné récemment le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP, le général de corps d'armée , Ahmed Gaïd Salah à partir du siège du Commandement de la 2ème Région militaire (Oran).Dans le même esprit, le vice-ministre de la Défense nationale  a souligné que " cette phase  déterminante requiert de l'ensemble des enfants du peuple algérien fidèle  de faire preuve de patience, de conscience et de lucidité afin de réaliser les revendications populaires, guider le pays vers la paix et jeter les bases d'un Etat de droit et d'institutions ".
Le chef de l'Etat, M. Abdelkader Bensalah pour son premier   message à la Nation après son investiture, s'était  vite pénétré  de l'idée forte  qu'il fallait  rapidement opérer  des changements  afin d'éviter la radicalisation  à laquelle n'est pas étrangère la loi électorale en vigueur   en annonçant  la mise    sur pied   d'une " institution nationale  collégiale, souveraine  dans ses décisions  à laquelle sera dévolue  la mission de réunir  les conditions de préparation et d'organisation d'élections nationales honnêtes et transparentes ". Une mesure où se mêlent  sérieux et gage dans le cadre d'une justice démocratique   et non pas  en fonction  de l'intérêt  de certains politiciens  et où seul le peuple sera le " moteur "  du changement et de l'alternative. Compte tenu du climat actuel, cette mesure se sent davantage en symbiose avec les revendications de l'opposition  dans la mesure où elle sera fructifiée au seul profit de la démocratie. Une mesure  qui déterminera la fin de la crise, la voie à emprunter durant les quatre-vingt dix jours de la transition et à relancer un plan face à la volonté populaire de  changement en vue d'arriver au processus d'une transition consensuelle   et inclusive  telle que le stipule la Constitution.                                                                                         
Les engagements du chef de l'état-major de l'ANP symbolisent  la bonne entente entre l'ANP et le peuple pour satisfaire en duo aux exigences d'une démocratie qui tient davantage de l'exercice réel du pouvoir  par le peuple. Une grande garantie en somme. Dans cette phase difficile  que traverse le pays, l'ANP compte sur la prise de conscience générale des Algériennes et des Algériens et une contribution  efficace de la classe politique pour une sortie de crise afin que cette période de transition s'illustre par un traitement national  sans aucune autre arrière-pensée qui ouvrirait la voie à une impasse mettant le pays en situation de vide constitutionnel. Le but ultime est d'arriver à une fin de crise définitive, devant conduire à la mise en place d'un système institutionnel robuste, ancré sur les principes cardinaux  de la démocratie, comme  l'égalité politique  devant la loi fondamentale du pays, la libre expression politique saine et l'alternance ; c'est-à-dire un système institutionnel  qui sera le socle  du développement socio-économique partagé de l'Algérie moderne.. Pour faire place à cette exigence, c'est la totale application de l'article 102 de la Constitution qui prime puisque déjà le chef de l'Etat, M. Abdelkader Bensalah a convoqué le corps électoral pour l'élection présidentielle prévue le 4 juillet prochain et dont la transparence, la garantie seront du devoir de l'ANP à les mettre en évidence dans le respect de la Constitution, dans un esprit  calme, la discipline populaire et surtout la vigilance. :
L'impératif de la mobilisation-vigilance a fait dire  jeudi à Oran  au général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'ANP que " l'Algérie  mérite de tous ses enfants  là où ils se trouvent, d'être  son rempart inébranlable  notamment  à l'ombre de cette étape décisive ". Le général  de corps d'armée a affirmé : " Autant nous sommes satisfaits  et demeurerons toujours plus exigeants, car les défis se multiplient  et s'accélèrent, et l'Algérie  mérite, de tous ses enfants là où ils se trouvent, d'être son rempart inébranlable, notamment à l'ombre de cette étape décisive ", a-t-il  encore souligné, dans une allocution prononcée lors d'une réunion de travail regroupant  le commandant, les états-majors , les responsables des différents services de sécurité, les commandants des unités et les directeurs régionaux, tenue au 4è et dernier jour de sa visite à la 2è  Région militaire. 
Le général de Corps d'armée, cité dans un communiqué  du MDN, a insisté, dans son allocution, sur " la nécessité de n'épargner aucun effort avec dévouement, persévérance et loyauté, soulignant qu' " il s'agit de la réputation de notre pays et de l'image de marque de son Armée. Lors de cette réunion, où il a suivi  un exposé global sur la situation générale  dans la 2è  RM, présenté par le chef d'état-major de la Région, le vice-ministre de la Défense nationale s'est dit  " intimement convaincu qu'il n'y a  aucune crainte de la glorieuse histoire nationale, et considèrent la valorisation de ses leçons et de ses enseignements comme la lumière chemin, pour détenir davantage de puissance, à même de garantir l'omniprésence  de l'Algérie et de préserver sa souveraineté nationale et son unité territoriale  et populaire ".   
Ammar Zitouni
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
De la colonisation à l'ingérence… : Pour Ahmed Ben Bella, la libération des peuples du Sud est inachevée
 
Ahmed Ben Bella est une des hautes figures du nationalisme arabe. Il fut l'un des neufs membres du Comité révolutionnaire algérien qui donna naissance au ...
Voir détail
   
Ben Bella : Le hold-up de la poste d'Oran
 
Certaines subtilités de ce dossier ne peuvent être saisies qu'avec un minimum de connaissance de la structure de l'OS. S'agissant d'une organisation ...
Voir détail
   
Un Ben Bella inoubliable : Évoquer ce personnage aujourd'hui est important
 
Inoubliable parce que le coup d'Etat dont il a été l'objet en 1965 reste jusqu'à présent une énigme pour les générations ...
Voir détail
   
Ahmed Ben Bella : "Je devais disparaitre, parce que je gênais…"
 
Plus de six années après la disparation du premier président de l'Algérie indépendante, Ahmed Ben Bella, certaines voix commencent à ...
Voir détail
   
Il y a sept ans le président Ahmed Ben Bella nous a quittés : Hommage à un des sages dirigeants de l'Afrique
 
Il y a six ans jour pour jour, soit le 11 avril 2012, le premier président de la République algérienne démocratique et populaire indépendante, ...
Voir détail
   
Pour le 8e vendredi consécutif : Le peuple ne se laisse pas faire et exige le départ des symboles du système
 
Les marches populaires se sont poursuivies à  Alger et dans les autres wilayas du pays, pour le huitième vendredi  consécutif, avec les mêmes ...
Voir détail
   
Registre de commerce : Prolongation du délai d'obtention du code électronique
 
L'opération de modification du registre du commerce des opérateurs économiques personnes physiques ou morales, pour l'obtention du code ...
Voir détail
   
Manifestations à Alger : Le Directeur général de la Sureté nationale au chevet des policiers blessés
 
Le Directeur général de la Sûreté Nationale   (DGSN), Abdelkader Kara Bouhadba, accompagné du Wali d'Alger  Abdelkader Zoukh s'est ...
Voir détail
   
 
 
Ballon abattu Pékin fustige la décision américaine
Tableau de compétitivité des économies arabes La position de l'Algérie en amélioration
La cohésion sociale est le pilier de la citoyenneté
"Marocgate" Le Parlement européen lève l'immunité de deux élus
Pourquoi l’Algérie s’oppose au plafonnement des prix du gaz ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Santé
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous