Lundi 06-02-2023
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Exportations hors hydrocarbures Près de 4 milliards USD à fin août 2022 n La balance commerciale enregistre un excédent de près de 14 Mds USD
 
 
Mise à jour : 04-10-2022
 
Les exportations algériennes hors hydrocarbures ont atteint près de 4 milliards USD à fin août 2022, soit une hausse annuelle de 42%, a indiqué, hier, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane.
 
 
Benabderrahmane a précisé, lors de la présentation  de la Déclaration de Politique générale du Gouvernement devant les membres de l'Assemblée populaire nationale (APN), que  "Les exportations hors hydrocarbures ont enregistré une hausse sensible de 42%, passant de 2,61 Mds USD fin août 2021, à près de 4 Mds USD fin août 2022".
"A fin août 2022, la balance commerciale a enregistré un excédent de près de 14 Mds USD, contre un déficit de 862 millions Usd durant la même période de 2021", a fait savoir le Premier ministre, rappelant que ce déficit avait atteint 10,6 Mds Usd en 2020 .
La balance des paiements a enregistré, elle aussi, un excédent de l'ordre de 9,1 Mds Usd, contre un déficit de 4,4 Mds Usd durant la même période en 2021, selon le Premier ministre.
"L'Algérie a œuvré, en 2021, à la reprise de l'activité économique après une baisse significative enregistrée en 2020 du fait de la pandémie de la Covid-19", a-t-il fait remarquer, relevant que "l'économie algérienne a ainsi connu, en 2021, un effet de rattrapage caractérisé par une croissance économique de +4,7%".  
Il a fait observer, dans le même cadre, que l'indice des prix à la consommation (IPC) "a enregistré une hausse de +7,2% à fin 2021, contre +2,4% à fin 2020", expliquant que "cette inflation est principalement tirée par les produits alimentaires (+10,1%) et les produits manufacturés (+6,3%)".
Cette hausse intervient dans le sillage d'une augmentation des niveaux d'inflation à l'échelle internationale causée par les chocs successifs qu'à connus le monde ces deux dernières années, le taux d'inflation s'étant établi à 7,8% en avril 2022 et 10% en septembre 2022 en Europe, des taux jamais atteints depuis 2008.
Ces niveaux élevés d'inflation "sont le résultat de la flambée des prix des matières premières et des produits alimentaires, la perturbation des chaînes d'approvisionnement et l'augmentation des coût du fret, des facteurs ayant accru la concurrence féroce sur ces produits, d'autant que cette situation a eu un impact sur la sécurité alimentaire et sanitaire des pays", a expliqué le Premier ministre.
 
Plus de 66.000 comptes ouverts à fin août 2022 en finance islamique
Le nombre de comptes bancaires relevant de la finance islamique s'est élevé, à fin août 2022, à plus de 66.000 comptes, soit une hausse annuelle de 152%, a fait savoir, , Aïmene Benabderrahamane.
Il a précisé, dans ce cadre, que le nombre de comptes ouverts dans le cadre de la finance islamique était passé de 26.209 fin août 2021 à 66.217 à la fin d'août 2022. Ces chiffres interviennent dans le sillage du "saut qualitatif notable" enregistré en matière de promotion de la finance islamique et du renforcement de l'inclusion financière, selon M. Benabderrahmane qui a fait état de 294 guichets de finance islamique ouverts auprès des banques publiques.
En outre, la valeur des dépôts bancaires a enregistré une hausse de 122% en huit (8) mois, passant de 22 mds da fin décembre 2021 à 49 mds da à la fin d'août 2022, a-t-il ajouté.
Les efforts de développement de l'assurance "Takaful" ont été couronnés par la création de 2 sociétés par les assurances et les banques et de 5 guichets d'assurance par des compagnies publiques et privées, selon les chiffres dévoilés par le Premier ministre.
Poursuivant les grands chantiers de réforme, le Gouvernement a parachevé la révision d'importantes lois encadrant l'activité économique, a indiqué Benabderrahmane, relevant que ces textes de loi entraient dans le cadre de la modernisation du système financier et bancaire, à l'instar de la loi relative à la monnaie et au crédit, et le code des assurances.
Concernant la réforme du secteur public marchand et de la gouvernance des entreprises publiques, le Gouvernement a lancé une vaste opération d'audit qui a touché jusqu'à présent sept (7) groupes industriels publics sur 10 groupes programmés. Une opération qui sera achevée avant fin 2022.
Le Gouvernement a œuvré également au transfert des actifs et des biens de 14 entreprises confisquées par la justice vers le portefeuille du secteur public marchand, ce qui a permis, entre autres, la préservation de près de 9000 emplois, a-t-il ajouté.
L'opération se poursuivra par la création d'une société publique de production, de montage et de commercialisation de véhicules qui intégrera dans son portefeuille plus de 40 entreprises confisquées, a révélé le Premier ministre.
 
Réduction du nombre des importateurs à 13.000 opérateurs
Le Gouvernement a réussi, dans le cadre de sa politique de régulation et de réduction des importations, à assainir le nombre des importateurs de marchandises destinées à la revente en l'état qui est passé de 43.000 à 13.000 importateurs, a fait savoir, hier, Aïmene Benabderrahmane.
le Premier ministre a indiqué que "le Gouvernement a mis en place une politique pour la régulation et la réduction des importations", relevant que cette politique s'était traduite essentiellement par "la mise en place des cartographies de la production nationale et la réorganisation de l'activité d'importation pour la revente en l'état, ce qui a permis d'assainir le nombre des importateurs, passé de 43.000 à 13.000 importateurs". La politique adoptée par le Gouvernement en matière de contrôle du commerce extérieur vise "la régulation et l'assainissement du marché, la protection du produit national et local ainsi que le marché national contre l'inflation importée et les tentatives de transfert illicite des devises à travers la surfacturation et la submersion du marché par des produits inutiles pour l'économie nationale", a expliqué le Premier ministre.
Le Gouvernement a recouru, dans ce cadre, à "des mesures pour protéger le produit national conformément aux dispositions législatives et réglementaires, à travers la spécialisation des importateurs, les licences automatiques et le système du code à barres", a poursuivi M. Benabderrahmane.
Par ailleurs, le Premier ministre a affirmé que le Gouvernement œuvrait à encourager les exportations hors hydrocarbures et à accompagner les exportateurs en leur offrant un appui nécessaire pour améliorer leur compétitivité, à travers notamment le remboursement d'une partie des frais de transport et de participation aux salons organisés à l'étranger.
Un total de 1216 dossiers contenant 8.522 factures ont été traités en 2020 et 2021, en sus de l'accompagnement des entreprises dans le processus de certification de leurs produits par des laboratoires spécialisés, a-t-il ajouté.
La simplification des procédures d'exportation a permis d'enregistrer 1.537 nouveaux exportateurs, ce qui a conduit à l'augmentation du nombre des véritables exportateurs, a souligné M. Benabderrahmane.
S'agissant de la modernisation et du renforcement de l'outil de contrôle, Benabderrahmane a confirmé "la finalisation de l'opération relative au registre de commerce électronique (RCE) dont le nombre a atteint 1,6 million de détenteurs de RCE sur un total de 2,2 millions de registres de commerce, soit 71 %".
Il s'agit également de la réalisation de plus de 61.000 interventions dans le cadre de la lutte contre la spéculation illicite et le parachèvement de 45 enquêtes économiques spécifiques portant sur l'encadrement des activités commerciales sensibles visant notamment, la lutte contre les pratiques commerciales illicites, a fait savoir le Premier ministre.
 
L'ANP œuvre sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays
Benabderrahmane, a affirmé que l'Armée nationale populaire (ANP) œuvrait sans relâche à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale du pays, à travers la consolidation des dispositifs de surveillance et de protection déployés aux frontières terrestres et dans les espaces maritime et aérien nationaux.
le Premier ministre a indiqué que dans le cadre "de ses nobles missions constitutionnelles, à la lumière des directives et des orientations de président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale et au vu du contexte géopolitique régional et international, l'Armée nationale populaire œuvre sans relâche à la mobilisation de tous les moyens humains et matériels et à la réunion de toutes les conditions pour le développement et le renforcement des capacités du système national de défense".
Il a fait savoir, à cet égard, que "l'ANP s'emploie à la sécurisation des frontières et à la préservation de la souveraineté territoriale, à travers la consolidation des dispositifs de surveillance et de protection déployés aux frontières terrestres et dans les espaces maritimes et aériens de souveraineté, la lutte contre le terrorisme et le crime organisé, sous toutes ses  formes, en resserrant l'étau sur les résidus du terrorisme, à travers la multiplication des opérations offensives dynamiques", rappelant "l'opération de qualité menée en avril 2022, dans la région de Skikda, ayant démontré la vigilance et la disponibilité opérationnelle permanente des unités de l'ANP".
La lutte contre le crime organisé transfrontalier, notamment la contrebande et le trafic de drogue ainsi que la migration clandestine et la traite des personnes, outre la protection des zones sensibles et des sites névralgiques, constituent également une préoccupation majeure pour l'Armée nationale populaire qui mène en permanence, avec le plein soutien du Gouvernement et en étroite collaboration avec les services de sécurité, une lutte sans relâche contre ces crimes, souligne le Premier ministre.
H. B.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
La concrétisation des aspirations populaires Au prix d'efforts qui sont l'affaire de tous pour gagner une nouvelle bataille
 
Le 1er novembre-1954, une quarantaine d'attentats réveillaient en sursaut les chefs politiques et militaires  de l'Algérie coloniale, qui ...
Voir détail
   
Marché des assurances Alliance Assurances dénonce des pratiques concurrentielles déloyales
 
La Compagnie Alliance Assurances a réalisé, au 30 juin 2022, un chiffre d'affaires de 
2. 874 Milliards DZD contre 2. 392 Milliards DZD ...
Voir détail
   
 
 
Ballon abattu Pékin fustige la décision américaine
Tableau de compétitivité des économies arabes La position de l'Algérie en amélioration
La cohésion sociale est le pilier de la citoyenneté
"Marocgate" Le Parlement européen lève l'immunité de deux élus
Pourquoi l’Algérie s’oppose au plafonnement des prix du gaz ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous