Mardi 11-05-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Des violences éclatent à la mosquée Al Aqsa alors qu'Israël célèbre la Journée de Jérusalem
 
 
Mise à jour : 11-05-2021
 

Des Palestiniens munis de pierres ont affronté ce lundi 10 mai des policiers israéliens qui ont répliqué avec des tirs de grenades incapacitantes devant la mosquée Al Aqsa, lors d'une nouvelle vague de violences à Jérusalem, suscitant l'inquiétude de la communauté internationale. Selon le Croissant-Rouge palestinien, plus de 180 Palestiniens ont été blessés dans les violences, dont plus de 80, y compris une personne dans un état critique, ont été transférés dans des hôpitaux. La tension est particulièrement vive en cette journée qui marque la célébration de Yom Yeroushalayim, la Journée de Jérusalem, durant laquelle Israël commémore la prise de la partie orientale de Jérusalem durant la guerre des Six Jours en 1967. 

La mosquée Al Aqsa, troisième lieu saint de l'islam, est au cœur des affrontements depuis plusieurs jours en cette période de ramadan.
Dans le but d'apaiser les tensions, la police israélienne a interdit aux groupes juifs de se rendre, à l'occasion de la Journée de Jérusalem, sur l'esplanade des Mosquées qui abrite Al Aqsa et que les Israëliens appellent Mont du Temple car ils le considèrent comme le site des temples juifs bibliques. La police envisage également de dévier le parcours de la marche traditionnelle de cette Journée de Jérusalem au cours de laquelle des milliers de jeunes juifs brandissant le drapeau israélien traversent la porte de Damas et le quartier musulman de la vieille ville. 

Selon des témoins, la police a tiré des gaz lacrymogènes, des grenades assourdissantes et des balles en caoutchouc sur des centaines de Palestiniens qui leur lançaient des pierres sur l'esplanade pavée d'Al Aqsa. 

«Les Palestiniens extrémistes avaient prévu bien à l'avance de mener des émeutes aujourd'hui sur le Mont du Temple», a tweeté Ofir Gendelman, porte-parole du Premier ministre Benjamin Netanyahu. «Ce que nous voyons maintenant en est le résultat». La police a déclaré avoir déployé des milliers d'agents dans les rues de Jérusalem et sur les toits pour maintenir le calme. 

Expulsions 

Les tensions ont également été alimentées par le projet d'expulsions de plusieurs familles palestiniennes du quartier de Cheikh Jarrah à Jérusalem-Est. Le procureur général d'Israël a obtenu dimanche le report d'une audience de la Cour suprême prévue lundi dans le cadre de cette affaire d'expulsions qui menaçait d'attiser la violence. 

Une juridiction de première instance s'était prononcée en faveur des colons juifs qui réclamaient les terres où se trouvent les maisons des Palestiniens, décision considérée par ces derniers comme une tentative d'Israël de les chasser de Jérusalem. 

Le conseiller à la sécurité nationale des États-Unis, Jake Sullivan, a fait part à son homologue israélien dimanche 9 mai de ses «graves préoccupations» concernant la situation à Jérusalem, y compris les expulsions potentielles.
Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a également exprimé dimanche son inquiétude. Les militants palestiniens de la bande de Gaza, qui ont condamné les actions israéliennes à Jérusalem, ont tiré au moins trois roquettes en direction d'Israël lundi, après avoir lancé quatre projectiles la veille, a déclaré l'armée israélienne. 

Aucune victime ni aucun dégât n'a été signalé. 

Israël a répondu à l'attaque de dimanche par des tirs contre des positions appartenant au Hamas, le mouvement de la résistance islamique qui dirige la bande de Gaza. Israël considère l'ensemble de Jérusalem comme sa capitale, y compris la partie orientale qu'il a annexée sans la reconnaissance de la communauté internationale. Les Palestiniens souhaitent que Jérusalem-Est soit la capitale d'un État qu'ils veulent créer en Cisjordanie et à Gaza. 

Le roi de Jordanie dénonce les violations commises par Israël autour de la mosquée Al-Aqsa 

Le roi Abdallah II de Jordanie a condamné dimanche les violations commises par Israël autour de la mosquée Al-Aqsa de Jérusalem, et a exhorté l'Etat d'Israël à mettre fin à ses provocations, qui sont contraires au droit international et aux droits de l'homme. Au cours d'un entretien téléphonique avec le président palestinien Mahmoud Abbas, le roi Abdallah a exprimé son rejet des efforts déployés par le gouvernement israélien pour modifier la démographie et le statu quo historique et juridique à Jérusalem-Est, et a souligné la nécessité pour Israël de respecter le droit humanitaire international. 

Le roi a souligné les efforts continus de la Jordanie en vue de sauvegarder les lieux saints islamiques et chrétiens de Jérusalem, et plus généralement l'identité arabe et islamique de la ville, selon un communiqué de la Cour royale hachémite. Le monarque a exhorté Israël à mettre fin aux mesures illégales visant à expulser les familles palestiniennes du quartier de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est, des mesures qui violent le droit international humanitaire, selon le communiqué. Réaffirmant le ferme soutien de la Jordanie à la cause palestinienne et sa pleine solidarité avec les Palestiniens dans la défense de leurs droits justes et légitimes, le monarque jordanien a souligné que la solution à deux Etats était le seul moyen de mettre fin au conflit israélo-palestinien et de parvenir à une paix juste et durable. 

Dimanche, des centaines de Jordaniens ont manifesté près de l'ambassade d'Israël à Amman pour dénoncer les violations israéliennes des droits des Palestiniens à Jérusalem, tout en exprimant leur solidarité avec le peuple palestinien. Des centaines de Palestiniens ont été blessés ces derniers jours lors d'affrontements avec les forces de sécurité israéliennes à Jérusalem-Est et dans d'autres territoires palestiniens. Ces affrontements ont été déclenchés par les restrictions imposées par Israël aux musulmans palestiniens pendant le mois de jeûne sacré du Ramadan, ainsi que par l'expulsion prévue de plusieurs Palestiniens de leurs maisons à Jérusalem-Est. 

 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Fusillade à Times Square: trois blessées dont une enfant
 
Prises dans une fusillade le 8 mai à ...
Voir détail
   
Le PM britannique invite les dirigeants des nations dévolues à un sommet de l'Union après les élections locales
 

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a ...

Voir détail
   
 
 
Alger Les lauréats du Prix d'Alger de récitation du Coran honorés
Congé de maternité: Une campagne d'information sur les demandes en ligne
HORMIS LES DIVISIONS ENTRE L’EST ET L’OUEST QUI REFONT SURFACE La Libye dénonce l’ingérence des pays occidentaux
Jijel: Apparition de physalies sur la plage de Sidi Abdelaziz et Béni Belaïd
Distribution de 5000 logements de différentes formules à Alger Abdelaziz Djerad préside la cérémonie
 
 
 
La reforme du Service public augmentera ...

Par : R.N.

Le président du Conseil national économique, social et environnemental (CNESE), Rédha Tir, a affirmé ...

   
  Lire la suite
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous