Lundi 06-02-2023
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Selon Stoltenberg Des "temps difficiles" sont à prévoir pour les citoyens européens
 
 
Mise à jour : 29-11-2022
 
En raison du soutien des pouvoir soccidentaux à Kiev, les citoyens européens doivent se préparer à des "temps difficiles", avec la hausse des prix de la nourriture et de l'énergie, selon le chef de l'OTAN, pour qui cela constitue un mal nécessaire. 
 
Le soutien des Occidentaux à Kiev va avoir un prix pour les citoyens européens, a prévenu ce 27 novembre le secrétaire général de l'OTAN, Jens Stoltenberg, dans l'édition dominicale du Welt. "La hausse des factures de nourriture et d'énergie signifie des temps difficiles pour de nombreux ménages en Europe", a-t-il ainsi constaté, ajoutant que les Européens devraient "se souvenir que le peuple ukrainien paie de son sang chaque jour".  
Malgré cela, Jens Stoltenberg a insisté pour que les membres du bloc militaire mené par les Etats-Unis redoublent d'efforts pour soutenir les forces ukrainiennes, notant que l'Occident pourrait "renforcer la position de l'Ukraine à la table des négociations" en poursuivant son soutien militaire au pays. A ce propos, le secrétaire général de l'Alliance atlantique a félicité l'Allemagne pour son aide militaire aux autorités ukrainiennes, qui, selon lui, "sauve des vies". "La meilleure façon de soutenir la paix est de soutenir l'Ukraine", a-t-il encore martelé. Jens Stoltenberg a par ailleurs estimé que la Russie allait tenter d'utiliser "l'hiver comme une arme" contre l'Ukraine ; une déclaration en écho à ses remarques récentes, dans lesquelles il estimait que les mois à venir seraient difficiles pour l'Ukraine. Kiev et ses alliés accusent la Russie de cibler des installations énergétiques civiles en Ukraine, tandis que Moscou affirme s'en prendre à des infrastructures liées au complexe militaire ukrainien. Depuis le début de l'opération militaire russe en Ukraine, lancée en février dernier, les nations occidentales multiplient les sanctions contre Moscou. Des restrictions notamment sur les hydrocarbures russes, qui ont contribué à l'envolée des prix du gaz, alimentant la crise énergétique qui se développe dans l'UE, celle-ci ayant annoncé son intention de se passer de l'énergie russe. Selon le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, ces politiques auront des "conséquences déplorables" pour l'UE, qui connaîtra selon lui une désindustrialisation massive. Début octobre, Dmitri Peskov avait déjà fait remarquer qu'en dépendant de l'énergie coûteuse des Etats-Unis, le bloc rendait son économie "moins compétitive".
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Une telle opération peut " conduire la Russie à l'escalade " Kiev préparait déjà une offensive contre la Crimée pour 2023
 
Une attaque contre la Crimée était élaborée pour 2023, écrit l'Economist en citant un ex-commandant ukrainien. Les autorités de ce pays ...
Voir détail
   
 
 
Ballon abattu Pékin fustige la décision américaine
Tableau de compétitivité des économies arabes La position de l'Algérie en amélioration
La cohésion sociale est le pilier de la citoyenneté
"Marocgate" Le Parlement européen lève l'immunité de deux élus
Pourquoi l’Algérie s’oppose au plafonnement des prix du gaz ?
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous