Lundi 25-10-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Mali : Les signataires disposés à mettre en œuvre l'Accord de paix et de réconciliation
 
 
Mise à jour : 25-10-2021
 
Les mouvements maliens signataires de l'Accord de paix et de réconciliation, issu du processus d'Alger, ont affirmé samedi leur disposition à mettre en œuvre l'Accord eu égard aux défis auxquels est confronté le Mali aujourd'hui plus que  jamais, a indiqué un représentant des mouvements.
 
"L'ensemble des parties se sont dites préoccupées quant au retard accusé dans la mise en œuvre de l'Accord et affirment leur entière disponibilité à l'appliquer eu égard aux défis encore plus forts et plus difficiles qu'avant", a déclaré le représentant au terme des consultations abritées samedi à Alger et qui ont réuni le gouvernement malien et les mouvements signataires de l'Accord de paix de 2015.
La délégation malienne composée de différentes parties signataires a "débattu des éventuels mécanismes et meilleurs moyens à même d'accélérer l'application de l'Accord de paix et de réconciliation signé en 2015 à Bamako, a-t-il expliqué, qualifiant ces concertations de "fructueuses et positives".
Le même responsable a, de nouveau, présenté ses remerciements au Président de la République M. Abdelmadjid Tebboune pour l'intérêt particulier qu'il accorde au dossier de la paix et de la réconciliation au Mali et a la région Sahel. "Les parties maliennes sont disposées à accomplir un rôle positif pour aplanir les obstacles, de manière à faire de l'utopie de la paix et la stabilité une réalité pour les populations de la région", a-t-il conclu. Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a reçu, vendredi à Alger, le ministre malien de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, le Colonel-major Ismail Wagué, ainsi que les premiers responsables des mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. A été chargé de la réception de la délégation malienne à l'aéroport Houari Boumediène, l'envoyé spécial chargé du Sahel et d'Afrique, Boudjemaâ Delmi. Ces consultations qui s’inscrivent dans le cadre des efforts de l’Algérie en sa double qualité de chef de file de la médiation internationale et Président du Comité de suivi de l’accord (CSA), visent principalement à permettre aux parties maliennes de donner un nouvel élan au processus de paix et de réconciliation au Mali, dans le prolongement des résultats encourageants de la 45ème session du CSA tenue le 6 octobre à Bamako.
 
Les signataires réitèrent leur attachement à la mise en oeuvre de l'Accord d'Alger
Les parties signataires ont réitéré leur attachement à la mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, et au respect des décisions qui seront prises dans ce contexte, au terme de concertations "fructueuses" tenues vendredi et samedi à Alger. Les parties signataires ont "réitéré leur attachement à la mise en oeuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger, et au plein respect des décisions qui seront prises dans ce contexte", selon un communiqué lu samedi par l'Envoyé spécial pour le Sahel et l'Afrique, Boudjemaa Delmi. Dans le cadre de la recherche des meilleures voies à même de permettre une mise en œuvre rapide et équilibrée des dispositions de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger et à l'invitation des autorités algériennes, en leur qualité de président de Comité de suivi de l'Accord (CSA) et de chef de file de la Médiation internationale, une délégation malienne, composée du ministre malien de la Réconciliation nationale et de la Cohésion sociale, le colonel-major Ismaël Wague et des chefs des mouvements signataires dudit Accord, séjourne à Alger depuis vendredi. "Au terme de concertations fructueuses sur un ensemble de questions soulevées de part et d'autre au sujet de thématiques liées aux voies et moyens devant faciliter une mise en oeuvre rapide des dispositions de l'Accord, les participants se sont engagés à poursuivre les discussions dès leur retour à Bamako afin de lever toutes les questions en suspens qui ont jusque-là retardé le processus de paix et réunir les meilleures conditions pour la tenue de la prochaine session du Comité de suivi", ajoute-t-on de même source. Les participants n'ont pas manqué de saluer le "rôle moteur" joué par l'Algérie en sa double qualité de président du Comité de suivi de l'Accord et de chef de file de la médiation internationale pour réunir toutes les conditions nécessaires à même de permettre une mise en oeuvre rapide et consensuelle des dispositions de l'Accord au bénéfice de l'ensemble des populations maliennes, souligne-t-il. A son arrivée à Alger, la délégation a été reçue en audience par le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l'étranger, Ramtane Lamamra, qui a renouvelé l'engagement des autorités algériennes, à leur tête le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, "à ne ménager aucun effort pour soutenir les frères maliens dans leurs efforts inlassables pour aplanir toutes les difficultés et lever les obstacles entravant la mise en oeuvre totale et consensuelle de l'Accord d'Alger".
 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Covid-19 : Nous sommes encore loin de réaliser l'objectif de l'immunité collective
 
Plusieurs spécialistes de la Santé publique ont attribué la faible adhésion des citoyens sur les points de vaccination à la baisse de la ...
Voir détail
   
Covid-19 au Royaume-Uni : Le sous-variant Delta placé sous surveillance sanitaire
 
Alors que le Royaume-Uni enregistre une résurgence de l'épidémie, les autorités de santé du pays ont annoncé vendredi avoir mis sous ...
Voir détail
   
Erdogan ordonne l’expulsion de 10 ambassadeurs, Ankara piétine
 
Aucune déclaration officielle n’a été faite par le ministère turc des Affaires étrangères après que Recep Tayyip Erdogan a ...
Voir détail
   
 
 
Le ministère lance le programme "INNODEV " : Une campagne de sensibilisation et formation pour les PME-PMI
Une réunion rassemblera aujourd'hui le ministre de l'éducation nationale avec 26 syndicats : Le gouvernement renforce les liens avec les syndicats, afin d'anticiper la fronde sociale
Coopération L'Algérie signe un accord-cadre avec la Croix-Rouge italienne
Covid-19 : Nous sommes encore loin de réaliser l'objectif de l'immunité collective
Dettes des Algériens envers les compagnies d'assurances Les pertes estimées à 8 700 milliards de centimes
 
 
 
Le ministère lance le programme ...

Une campagne de sensibilisation à l'adresse des petites et moyennes entreprises dans 13 wilayas, dans le cadre du programme " INNODEV ", sera organisée du ...

   
  Lire la suite
 
 
Les germes de la propre destruction de la monarchie alaouite
 
Le Maroc n'est jamais satisfait de l'indépendance de l'Algérie, de son épanouissement et de sa position ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous