Jeudi 25-02-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Maghreb  
 
 
 
Sahara occidental: Le Front Polisario interpelle le Conseil de sécurité sur les actions déstabilisatrices du Maroc
 
 
Mise à jour : 25-02-2021
 
Le représentant du Front Polisario auprès des Nations unies, Sidi Mohamed Omar, a de nouveau appelé mardi le Conseil de sécurité de l'ONU à tenir le Maroc pour responsable de son rôle dans le trafic de drogue et la traite d'êtres humains au Sahara occidental occupé, et avertit que la paix et la sécurité "sont de plus en plus menacées" dans la région en raison de ces pratiques.
 
"La paix et la sécurité dans notre région sont de plus en plus menacées par le lien entre le crime organisé, le trafic de drogue et le terrorisme où les groupes terroristes transnationaux prospèrent grâce au cannabis produit par le Maroc et à d'autres drogues comme source majeure de financement de leurs opérations terroristes dans la région sahélienne du Sahara et au-delà", avertit Sidi Omar dans une lettre adressée mardi à la présidente en exercice du Conseil de sécurité, le représentant permanent du Royaume Uni auprès de l’ONU, l’ambassadrice Barbara Woodward. "Nous demandons une fois de plus au Conseil de sécurité de tenir l'occupant marocain pour responsable de son rôle bien documenté dans le trafic de drogue et de le contraindre à respecter ses engagements régionaux et internationaux et à renoncer à ses actions déstabilisatrices qui menacent la sécurité et la stabilité des pays voisins et de toute la région", souligne le diplomate sahraoui qui appelle l'ambassadrice britannique à "porter la présente lettre à l’attention des membres du Conseil de sécurité". Dans cette missive, M. Sidi Omar informe le Conseil de sécurité "qu'une unité de l'armée sahraouie a intercepté et saisi 200 kilogrammes de cannabis produit au Maroc dans la région de Galb Thliem dans le secteur Dougy dans les territoires libérés du Sahara occidental". Il précise que les drogues, qui étaient transportées à travers le mur illégal marocain, ont été détruites le 18 février en présence d'un représentant du parquet sahraoui et souligne que cette opération "fait partie des opérations de lutte contre le trafic de drogue menées par l'armée sahraouie à travers les territoires sahraouis libérés où de grandes quantités de cannabis produit par le Maroc et d'autres drogues ont été interceptées et détruites à plusieurs reprises.
M.Sidi Omar précise également dans ce contexte que des observateurs militaires des Nations unies et de la Mission de l'ONU pour l`organisation d`un référendum au Sahara occidental (MINURSO) ont assisté à la destruction des drogues saisies.
"Conformément à nos obligations en tant qu'Etat membre de l'Union africaine (UA) et grâce à la coopération croissante avec nos voisins, nous avons activement contribué à freiner le flux illicite de drogues, en particulier de drogues produites au Maroc, dans et à travers notre région", souligne également l'Ambassadeur sahraoui.
Il rappelle en outre que depuis le 13 novembre 2020, l'ensemble du territoire du Sahara occidental est devenu "une zone de guerre ouverte" en raison de la grave violation par le Maroc du cessez-le-feu de 1991 et de son acte d'agression sur les territoires libérés du Sahara occidental.
A cet effet, M. Sidi Omar déplore le fait que l’"inaction" des Nations unies face à l’agression marocaine "a sapé la crédibilité de l’organisation, l’efficacité et le fonctionnement de sa mission sur le terrain et a encouragé l'occupation marocaine à persister dans ses actions de déstabilisation dans la région".
Et malgré cet état de guerre, poursuit le diplomate sahraoui, "le trafic de drogue et le trafic d'êtres humains à travers le mur de sable illégal (érigé par l'occupant) au Sahara occidental se poursuivent sans relâche".
Cela confirme, selon Sidi Omar, la complicité bien documentée entre l'armée marocaine et les barons de la drogue et les mafias.
Le représentant du Front Polisario auprès de l'ONU, rappelle en outre dans sa lettre, que "le Maroc reste le plus grand producteur et exportateur de cannabis au monde", comme le confirment de nombreux rapports internationaux dont le rapport 2020 sur la stratégie internationale de contrôle des stupéfiants du département d'Etat américain et le rapport mondial sur les drogues 2020 de l'Office des Nations unies contre la drogue et le crime".
 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
L'ONU doit pousser le Maroc à respecter la légalité internationale
 
La militante des droits de l'Homme Claude Mangin, a interpellé les membres du Conseil de sécurité de l’ONU pour qu’ils poussent le ...
Voir détail
   
 
 
Alger : 80% du patrimoine bâti de la Casbah d'Alger classé "rouge"
Sahara occidental: Le Front Polisario interpelle le Conseil de sécurité sur les actions déstabilisatrices du Maroc
L'ONU doit pousser le Maroc à respecter la légalité internationale
Université de Guelma : Concours national du meilleur projet de start-up
Concours national de mathématiques: 750 participants passent l'épreuve finale
 
 
 
L'Algérie prend la présidence du ...
L'Algérie, représentée par Sonelgaz, prend à compter d'aujourd'hui la présidence du Comité maghrébin de ...
   
  Lire la suite
 
 
Rempart de l'unité nationale
 
L'Armée de libération nationale (ALN) qui a combattu corps et âme pour venir à bout du joug colonial, a ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous