Mercredi 30-11-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Les Habitants des quatre régions rejoignant la Russie Seront "des citoyens russes pour toujours" selon Poutine
 
 
Mise à jour : 02-10-2022
 
Les habitants du Donbass et des régions de Zaporojié et de Kherson qui ont voté pour l'adhésion à la Russie - lors de référendums non reconnus par Kiev - seront des "citoyens" russes "pour toujours", a déclaré Vladimir Poutine le 30 septembre. 
 
"Les habitants de Lougansk et Donetsk, Kherson et Zaporojié deviennent nos citoyens pour toujours", a affirmé le président russe Vladimir Poutine ce 30 septembre, devant un parterre de personnalités composé notamment de membres du gouvernement, de députés et de sénateurs de la Russie. "Les gens ont voté pour notre avenir commun", a-t-il ajouté.
Dans la foulée des récents référendums d'autodétermination - contestés par Kiev et ses alliés occidentaux, qui les considèrent illégaux et illégitimes - organisés dans le Donbass et dans les régions de Kherson et Zaporojié, une cérémonie avait lieu au Kremlin afin d'entériner le rattachement de ces entités territoriales à la Fédération de Russie. Le thème de la souveraineté a été au centre du discours que Vladimir Poutine a tenu : il a ainsi appelé à continuer la bataille "pour notre Grande Russie historique, nos enfants et nos petits-enfants", qu'il convient selon lui de protéger de l'influence occidentale. Le chef d'Etat russe a également appelé son pays à suivre un "chemin spirituel" historique, saluant la volonté exprimée lors des référendums de rejoindre la "patrie". "Nous allons protéger la Russie", a-t-il conclu avant d'être applaudi. Vladimir Poutine a aussi appelé Kiev à "cesser immédiatement les tirs, toutes les hostilités et à revenir à la table des négociations" et a accusé les Anglo-Saxons d'être à l'origine des "explosions" qui ont provoqué des fuites sur les gazoducs Nord Stream 1 et 2 - une attaque présumée qu'il avait déjà qualifiée la veille "d'acte de terrorisme international". A la suite de cette intervention, Vladimir Poutine a signé des accords sur l'adhésion à la Fédération de Russie des Républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, ainsi que des régions de Kherson et de Zaporojié.
 
Poutine signe des traités sur l'adhésion à la Russie du Donbass et de deux autres régions
Dans la foulée des récents référendums d'autodétermination organisés dans le Donbass et dans les régions de Kherson et Zaporojié, une cérémonie a eu lieu au Kremlin, en présence de Vladimir Poutine et des dirigeants des territoires concernés.
Le thème de la souveraineté a été au centre du discours de Vladimir Poutine : il a appelé à continuer la bataille "pour notre Grande Russie historique, nos enfants et nos petits-enfants", qu'il convient de protéger de l'influence occidentale. Il a également appelé à suivre un "chemin spirituel" historique, saluant la volonté exprimée lors des référendums de rejoindre la "patrie". "Nous allons protéger la Russie", a-t-il conclu avant d'être applaudi. Le dirigeant a également accusé l'Occident d' "opportunisme" par rapport au respect des règles internationales, se permettant de traiter les autres pays de "barbares" et se prétendant à tort un défenseur de la démocratie. Or, les élites occidentales restent des "colonisateurs" qui pratiquent toujours un "racisme" et la "russophobie", qui cherchent à imposer partout "le modèle néolibéral". Il a fait référence à la guerre de l'opium en Chine, afin de s'accaparer les ressources de ce pays, parmi d'autres actions dirigées "contre la justice et contre le droit". A contrario, la Russie a soutenu les mouvements anticoloniaux au 20e siècle, un motif de "fierté" selon le président russe. "Au lieu de la démocratie", l'Occident n'apporte que "l'exploitation" dans le monde, a-t-il lancé. Des référendums qui exacerbent les tensions russo-occidentales Alors qu'elle a recueilli le plébiscite massif des votants, la volonté des populations participant aux récents référendums d'adhésion à la Fédération de Russie est remise en question en Occident. Le président ukrainien, l'OTAN ou encore l'Union européenne ont chacun affirmé qu'ils ne reconnaissaient pas ces résultats et dénoncé la tenue de ces référendums, dont Moscou a pour sa part défendu la légalité, insistant sur la présence d'observateurs internationaux indépendants du scrutin. D'après les résultats définitifs de ces référendums, le "oui" l'a emporté avec 99,23% dans la République populaire de Donetsk, 98,42% dans celle de Lougansk, 93,11% dans la région de Zaporojié et enfin 87,05% dans la région de Kherson.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
AFlambée des prix de l'énergie Paris veut imposer un "code de conduite" aux fournisseurs
 
Le jour d'une rencontre européenne sur la crise énergétique, Bruno Le Maire annonce vouloir imposer un "code de conduite" aux fournisseurs de gaz ...
Voir détail
   
 
 
Algérie-Tanzanie Chanegriha reçoit le Commandant de la Force de Défense du Peuple Tanzanien
Zaghdar a Sétif Inauguration et inspection de plusieurs projets industriels
France Macron accueille le président kazakh avant de partir aux Etats-Unis
Réunion du gouvernement à Tissemsilt : mise en œuvre directe du programme sur le terrain
Désaccord sur le plafonnement des prix du gaz La situation prolonge la crise énergétique de l'UE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous