Mercredi 23-06-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
La Coupe du monde de foot derrire lembargo des pays arabes contre le Qatar?
 
 
Mise à jour : 24-01-2021
 
 
Alors que la présidence de Donald Trump s’achevait, le blocus du Qatar mené par ses voisins arabes a également pris fin. Les enjeux de cette manœuvre contre l’émirat étaient-ils autant sportifs que politiques? Décryptage du général François Chauvancy, auteur de «Blocus du Qatar: l’offensive manquée», au micro de Rachel Marsden. Au moment où Donald Trump quittait la Maison-Blanche, l’une des principales initiatives de sa présidence semblait déjà s’effondrer.
Six mois après le début du mandat de Trump, un groupe d’États du golfe Persique, dirigé par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, s’est ligué pour bloquer économiquement le Qatar, invoquant ses liens étroits avec l’Iran. Et vers la fin de la présidence de Trump, les chefs de file de ce même blocus se sont regroupés, à l’initiative de l’Administration Trump, dans un soi-disant «accord de paix», qui revenait essentiellement à former une alliance contre l’Iran. Mais curieusement, alors que la présidence de Trump s’achève, le ministre saoudien des Affaires étrangères a annoncé que les relations diplomatiques avaient été rétablies entre le Qatar et les pays arabes responsables de l’embargo. Alors, quel était l’objectif de ce blocus? Et jusqu’à quel point Trump et son Administration ont-ils pratiqué l’ingérence dans les affaires du golfe Persique?
François Chauvancy, ancien général de brigade de l’armée de Terre et docteur en sciences de l’information et de la communication, est l’auteur de Blocus du Qatar: l’offensive manquée (Éd. Hermann). Il revient sur les différentes phases du blocus mis en place contre le Qatar: «Une attaque informationnelle et cyber a créé la crise. La phase suivante, c’était l’action militaire. Mais elle n’a pas eu lieu, parce qu’entre-temps, le Président Trump a mis en garde les pays arabes de ne pas attaquer le Qatar. Donc, ça s’est arrêté là […] Il ne restait plus que l’embargo pour faire céder le Qatar. Il s’agissait non seulement d’obliger le Qatar à se plier à la volonté de l’Arabie saoudite et des Émirats Arabes unis, mais aussi d’entraver sa préparation du Championnat de monde de football de 2022 […] Le Qatar a investi plus de 100 milliards de dollars dans la préparation de la Coupe de monde.»
Le général écarte l’idée que Donald Trump ait joué un rôle dans l’embargo:  «Les États-Unis ne sont pas investis dans un quelconque embargo. Il n’y a aucune trace. L’embargo est tout à fait régional. C’est entre pays arabes, les uns contre les autres. Aucun autre pays n’a contribué d’une manière directe ou indirecte à l’embargo en tant que tel. C’est vraiment une affaire régionale.»
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Naval Group malmen en Australie sur son contrat de sous-marins: Une opration de guerre informationnelle
 
Naval Group est à nouveau la cible de virulentes critiques en Australie. Une situation fréquente depuis que le groupe français a remporté en 2016 le ...
Voir détail
   
Australie: la France dans le pr carr des tats-Unis
 
Une opération de déstabilisation en bonne et due forme, donc? «Ces éléments-là, surtout en matière de course aux armements, ...
Voir détail
   
Accord Pfizer-BioNTech et OMS : Pour apporter 40 millions de doses de vaccins au systme Covax
 
L'Organisation mondiale de la santé et Pfizer-BioNTech ont annoncé vendredi un accord qui doit permettre de fournir 40 millions de doses du vaccin anti-Covid-19 du ...
Voir détail
   
 
 
Energie: Baisse 12,5 millions de tonnes de la consommation de carburants en 2020
Algrie-Libye: La Sonelgaz lance le projet d'interconnexion lectrique entre Hassi Messaoud et Ghadams
Covid: le Spoutnik V protge contre tous les variants, y compris le Delta
Cybersurveillance en Libye et en gypte: 4 cadres franais mis en examen pour complicit d'actes de torture
La Tunisie reoit un lot de 500.000 doses du vaccin chinois de Sinovac
 
 
 
Energie: Baisse 12,5 millions de ...

La consommation de carburants (essences et gasoil) sur le marché national a atteint 12,58 millions de tonnes en 2020, contre 14,41 millions de tonnes en 2019, a indiqué ...

   
  Lire la suite
 
 
La Libye se rassemble Berlin : Ouverture de la deuxime ...
 
Une nouvelle conférence sur la Libye se tiendra aujourd'hui à Berlin. Son objectif est de préparer les élections ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous