Lundi 25-10-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Internationnal  
 
 
 
Erdogan ordonne l’expulsion de 10 ambassadeurs, Ankara piétine
 
 
Mise à jour : 25-10-2021
 
Aucune déclaration officielle n’a été faite par le ministère turc des Affaires étrangères après que Recep Tayyip Erdogan a déclaré 10 ambassadeurs dont le représentant de la France "personae non gratae". Certains des pays concernés ont annoncé n’avoir reçu aucune note officielle. Après la volonté de Recep Tayyip Erdogan de déclarer les ambassadeurs de 10 pays dont la France "personae non gratae" pour leur soutien à l’opposant turc Osman Kavala, emprisonné depuis quatre ans sans jugement, Ankara n’a pas encore officiellement réagi. Bien que certaines ambassades aient commenté les faits, aucune d’entre elles n’a confirmé l’expulsion des diplomates, ce dimanche matin.
Peu après que M.Erdogan a déclaré le 23 octobre avoir donné cet ordre au ministère turc des Affaires étrangères, les États-Unis, l’Allemagne, la Suède, la Norvège, le Danemark et les Pays-Bas ont indiqué n’avoir reçu aucune notification officielle. "Nous sommes au courant de ces informations et cherchons à en savoir plus auprès du ministère turc des Affaires étrangères", a fait savoir un porte-parole du Département d'État américain. "Notre ambassadeur n'a rien fait qui puisse justifier une expulsion", a annoncé de son côté une porte-parole du ministère norvégien des Affaires étrangères, Trude Måseide, citée par l'agence de presse NTB, ajoutant que son pays "continuera d'exhorter la Turquie à adhérer aux normes démocratiques". Pour sa part, le ministère allemand des Affaires étrangères a indiqué être "actuellement en consultation intensive avec les neuf autres pays concernés".
 
Un appel à la libération
Les ambassades de 10 pays, la France, le Canada, l’Allemagne, les États-Unis, la Finlande, les Pays-Bas, la Nouvelle-Zélande, le Danemark, la Norvège et la Suède, avaient lancé un appel à libérer Osman Kavala, accusé par la justice turque d’activités illégales contre le gouvernement. Un communiqué conjoint a été publié le 18 octobre, après que le Conseil de l'Europe a prévenu Ankara contre d'éventuelles sanctions si l'opposant n’était pas libéré d'ici sa prochaine session en novembre. Au lendemain de la publication, les représentants de ces pays ont été convoqués au ministère turc des Affaires étrangères qui voulait leur rappeler le respect des modalités de la convention de Vienne sur les relations diplomatiques.
 
Affaire Kavala
Depuis 2013, Osman Kavala, activiste et philanthrope âgé de 64 ans, fait l’objet d’accusations de tentatives de déstabiliser la Turquie. En particulier, il est visé pour avoir soutenu en 2013 les manifestations antigouvernementales connues sous le nom de mouvement de Gezi, dirigées contre M.Erdogan, Premier ministre à l’époque. En février 2020, il a toutefois été acquitté de ces accusations. Ensuite, il a été accusé de tentative de renverser le gouvernement au moment de la tentative de coup d'État de 2016. Ankara n’a pas répondu en 2019 aux sollicitations de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH) ayant réclamé sa "libération immédiate". Selon la justice turque, il doit rester incarcéré au moins jusqu'au 26 novembre.
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
Lire aussi les articles de la même rubrique:
 
Covid-19 : Nous sommes encore loin de réaliser l'objectif de l'immunité collective
 
Plusieurs spécialistes de la Santé publique ont attribué la faible adhésion des citoyens sur les points de vaccination à la baisse de la ...
Voir détail
   
Covid-19 au Royaume-Uni : Le sous-variant Delta placé sous surveillance sanitaire
 
Alors que le Royaume-Uni enregistre une résurgence de l'épidémie, les autorités de santé du pays ont annoncé vendredi avoir mis sous ...
Voir détail
   
Mali : Les signataires disposés à mettre en œuvre l'Accord de paix et de réconciliation
 
Les mouvements maliens signataires de l'Accord de paix et de réconciliation, issu du processus d'Alger, ont affirmé samedi leur disposition à mettre en ...
Voir détail
   
 
 
Le ministère lance le programme "INNODEV " : Une campagne de sensibilisation et formation pour les PME-PMI
Une réunion rassemblera aujourd'hui le ministre de l'éducation nationale avec 26 syndicats : Le gouvernement renforce les liens avec les syndicats, afin d'anticiper la fronde sociale
Coopération L'Algérie signe un accord-cadre avec la Croix-Rouge italienne
Covid-19 : Nous sommes encore loin de réaliser l'objectif de l'immunité collective
Dettes des Algériens envers les compagnies d'assurances Les pertes estimées à 8 700 milliards de centimes
 
 
 
Le ministère lance le programme ...

Une campagne de sensibilisation à l'adresse des petites et moyennes entreprises dans 13 wilayas, dans le cadre du programme " INNODEV ", sera organisée du ...

   
  Lire la suite
 
 
Les germes de la propre destruction de la monarchie alaouite
 
Le Maroc n'est jamais satisfait de l'indépendance de l'Algérie, de son épanouissement et de sa position ...
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous