Dimanche 11-04-2021
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Nation  
 
 
 
Mustafa Zebdi, président de l'APOCE au " Forum de la Presse " " La hausse des prix de certains produits est inexplicable "
 
 
Mise à jour : 11-03-2021
 

Par : Med Wali  

 
Mustafa Zebdi, président de l'Association nationale de la protection et l'orientation du consommateur et son environnement (APOCE) a essayé de clarifier le fonctionnement du marché, mais aussi du consommateur, essayant tout de même d'expliquer les raisons de la hausse vertigineuse de tous les produits de large consommation, le rôle de l'Etat dans la régulation du marché et bien d'autres sujets qui ont été abordés, hier, lors de son passage au " Forum de la Presse ", co-organisé par " Le Maghreb de l'Economie " et le site d'information  " Dzertic24 ".
 
Mustafa Zebdi, a ouvert le feu sur ce qu'il a décrit comme des barons du monopole,  certains commerçants et opérateurs font l'objet de cette critique, vu qu'il existe des manipulations illégales sur la subsistance des Algériens, en exploitant la vacance du marché de certains produits afin de prendre des décisions à froid pour augmenter les prix et étouffer le consommateur, tout en assurant que " les barons ont pris une décision unilatérale à l'horizon afin d'augmenter les prix de certains produits de large consommation", considérant cela comme un véritable crime et une violation de la loi.  Il a souligné que " certains produits font l'objet d'un monopole entre les mains d'un petit nombre de producteurs, ce qui les a amenés à imposer leur logique, et qu'il n'est donc pas possible d'imposer une mesure de contrôle de la concurrence à leur niveau ", a-t-il dit.  Zebdi n'a pas caché que " les augmentations qui ont inclus de nombreux produits sont principalement dues à plusieurs facteurs, notamment l'effondrement de la valeur du dinar et la hausse des taux de fret, appelant à la nécessité d'améliorer la production nationale afin de contrôler les prix." Mustafa Zebdi a critiqué l'absence de mécanismes de contrôle des prix et d'élimination de la concurrence déloyale, appelant à l'activation du Conseil de la concurrence, car c'est la loi de l'offre et de la demande qui contrôle le marché afin d'assurer sa stabilité.
 
Le sujet des huiles a fait couler beaucoup d'encre 
" Le ministère du Commerce veille à ce que les prix soient stables et à la portée de tous les citoyens durant le mois béni, seulement les mécanismes et la réalisation des objectifs se diffèrent ", a-t-il dit. Au sujet de la hausse des prix des huiles, il y a un point très important à soulever ! Le prix de cette matière est plafonné, c'est-à-dire, les prix ne peuvent pas augmenter plus de ce qui est mentionné  sur les décrets exécutifs. Pour une bouteille d'un litre son prix ne peut pas dépasser 125 DA, celle de 2 litres, son prix est strictement interdit de dépasser 250 DA, le bidon de 5 litres, le prix ne doit pas dépasser 600 DA. Mais ce qu'il faut savoir que dans le marché algérien, on ne trouve pas seulement l'huile de table " normal ", qui est extraite du soja, il y a également l'huile de tournesol qui n'est pas concerné par le plafonnement de son prix, et c'est le prix de cet aliment qui a connu une hausse de prix.   
 
La politique de subvention à reconsidérer 
En sus, Zebdi a déclaré que " la politique de subvention actuelle n'est pas en faveur de l'économie nationale, ni de la classe pauvre ", soulignant que " la plupart des produits subventionnés ne vont pas au citoyen moyen, appelant à la nécessité de reconsidérer la politique de subvention afin qu'elle se dirige directement aux réels nécessiteux. A quelques jours du mois de Ramadhan, on commence à avoir des requêtes sur la hausse des prix de quelques produits. C'est une très bonne raison qui pousse le citoyen à aller acheter chez le commerçant ambulant, puisque il va trouver les prix un peu moins cher. Pour commenter cette hausse des prix, Mustafa Zebdi dira " On ne cherche pas les causes de la hausse des prix puisque la régulation est toujours nulle. Ce que je peux dire que cette hausse dans l'ensemble est injustifiée vu que les mécanismes de régulation sont totalement absents, c'est pour cela qu'on a dit que le plafonnement des produits de large consommation est obligatoire ", a-t-il fait savoir.
 
Beaucoup d'arnaque existe dans le commerce électronique 
On se demande, en outre, pourquoi le commerce électronique tarde à être mis en place convenablement. Le président de l'APOCE dit que 
" ça laisse la voie ouverte à toutes les arnaques ", en expliquant les répercussions de ce retard en ces termes " en l'absence d'une activité commerciale régulée, les consommateurs algériens se tournent vers les réseaux sociaux. Et souvent, l'on fait de mauvaises affaires sans pour autant pouvoir désigner de coupables.  Le commerce électronique reste une très bonne alternative, mais le citoyen doit bien vérifier les articles achetés, et voir s'ils sont conformes avec l'annonce avant d'effectuer le paiement.
 
Air Algérie rassure ses clients 
Par ailleurs, s'agissant des clients de la compagnie Air Algérie ayant effectué des réservations au sein de la même entreprise, mais n'ont pas pu effectuer leur voyage, à cause de la propagation du coronavirus, l'invité du " Forum de la Presse " a confirmé que son organisme a reçu des assurances de la part de la compagnie nationale par rapport à l'indemnisation de tous les voyageurs. Tout en indiquant que " le vrai problème d'indemnisation des voyageurs réside dans les compagnies aériennes étrangères qui ont réservé des billets directement ou via des agences de tourisme à leurs clients ", affirmant à ce sujet que 
" c'est le flou total, et aucune information n'a été divulguée."  Dans le même sillage, le chef de l'Organisation nationale pour la protection des consommateurs a appelé les ministères des Transports et du Tourisme, à prendre des mesures urgentes afin de réhabiliter le consommateur algérien et obliger les compagnies aériennes étrangères à indemniser ces billets non utilisés.
 
90% d'instruments de pesage non conformes 
Le président de l'association de protection des consommateurs (APOCE), annonce le lancement d'une campagne de sensibilisation sur l'utilisation des instruments de mesure par les commerçants. En signalant que " la campagne a été lancée, il y a quelques jours au niveau de certains commerces à Alger et durera trois mois, pour tout le territoire national. " Il précise que "  l'initiative est venue, en concertation avec les représentants des commerçants et artisans ainsi que l'Office national de métrologie légale (Onml). Il faut dire que hormis les commerçants d'un certain âge, ils sont une majorité écrasante d'usagers d'instruments de mesure dans leur transaction commerciale, relevant évidemment de l'informel, à ignorer totalement qu'il y a des agents et un service de l'État ayant pour prérogative exclusive de contrôler balances, poids et tous instruments de pesage et de mesure. " Lors de la première sortie du terrain, on a constaté que 90% des balances ne sont pas conformes aux normes réglementaires ", a-t-il dit.
M. W.
 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Hydrocarbures : Le pétrole termine la semaine en légère baisse
ANADE : Le seuil minimum des fonds propres pour les étudiants et les chômeurs fixé à 5 % (JO)
Décès du prince Philip: Le Président Tebboune présente ses condoléances à la reine Elizabeth II
Covid-19 : La réponse du FMI a été une bouée de sauvetage pour les pays en difficultés Par : R.N.
Une conférence sur la transition énergétique durable et innovante lundi et mardi prochains
 
 
 
Covid-19 : La réponse du FMI a été une ...
La réponse "agile et proportionnée" du FMI à la pandémie de Covid-19, notamment en élargissant ses panoplies de prêts et en augmentant les limites d’accès, a fourni une bouée de sauvetage essentielle aux pays membres confrontés à d’importants ...
   
  Lire la suite
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous