Mercredi 30-11-2022
Rechercher un article
   
   
 
Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez-nous
 
Conjoncture  
 
 
 
"Le secteur agricole souffre de la carence en ressources humaines"
 
 
Mise à jour : 24-11-2022
 
"Aller vers une performance optimale pour notre agriculture, à travers sa modernisation, est plus qu'une nécessité ", estime ce dimanche Mohamed Yazid Hambli, président de la Chambre nationale d'agriculture. " L'élément le plus important, afin de mettre en œuvre cette politique, c'est la ressource humaine" et cela passe, dit-il, par la formation  des cadres, d'ingénieurs,  des formateurs, des conseillés et des vulgarisateurs. " Si on regarde les grands pays agricoles, ils ont tous misé sur la formation et l'enseignement agricole ", argumente-t-il. Invité de la rédaction de la Chaîne 3 de la Radio algérienne,  Mohamed Yazid Hambli, fait savoir que malheureusement l'Algérie a négligé la formation de former, surtout  les techniciens et techniciens supérieurs, depuis longtemps alors que le marché est demandeur. " Actuellement il y a une carence importance en terme de ressource humaine dans le secteur agricole", ajoute-t-il. Arguant ses dires, le président de la Chambre nationale d'agriculture, cite la grande campagne d'investissement  dans les parcours sahariens, à traves la création de grandes exploitations, qui nécessitent des gens compétents pour  un encadrement adéquat. La réalité, regrette t-il,  c'est qu'on ne dispose pas de la ressource humaine pour encadrer ces nouvelles exploitations. " Il  a y plus  de techniciens supérieurs. Donc comment on va faire pour encadrer ces nouvelles exploitations et cette dynamique lancée par les pouvoirs publics ", s'interroge-t-il.
Pour faire face à cette carence importante d'ingénieurs et de techniciens, l'invité estime que le retour à la formation est primordial. Il propose également de redynamiser nos instituts techniques, qui sont sous tutelle du ministère de l'Agriculture et des reformes en termes de formation et de programme pédagogique. Pour lui, les grands chantiers ouverts par les pouvoirs publics, doivent être accompagnés par des réformes en termes de formation. " On ne peut pas aller loin sans la formation, puisque la modernisation et la numérisation du secteur agricole nécessitent un encadrement technique ". La sécurité alimentaire est dépendante indéfiniment de la performance agricole, hydraulique et de la ressource humaine. Cela fait dire à M. Hambli qu'avec ce qui se passe actuellement dans le monde avec le changement climatique, il est nécessaire d'aller vers une agriculture qui préserve la nature, une agriculture durable à travers l'introduction de nouvelles techniques, l'utilisation de machines performantes et aussi l'innovation. " L'élément le plus important afin de mettre en œuvre tout cette politique, c'est de moderniser ces larges ressources humaines d'information, le besoin de la formation des cadres. C'est très important pour mettre en œuvre une politique d'une vision globale d'une agriculture moderne, durable ". Il a regretté le gel de la  formation de techniciens et des techniciens supérieurs depuis longtemps alors qu'il y  a l'offre et le marché et les demandeurs alors qu' " on a besoin de formateurs, de conseillers, de consultants en agricultures. Actuellement, il y a une carence importante en terme de ressource humaine dans le secteur agricole".
Il précise à cet effet, que l'agriculture a un besoin spécifique de techniciens. Il faut dit-il " revenir sur la formation à travers le ministère de l'Agriculture, réanimer un nombre d'instituts techniques qui sont toujours sous tutelle du ministère de l'Agriculture, faire des réformes en terme de programme de formation pédagogique, c'est-à-dire selon lui pour concrétiser la politique de l'Etat et la vision du président de la République. En ce qui concerne le secteur de l'agriculture. 
 
Imprimer Envoyer cet article
 
 
 
 
 
Algérie-Tanzanie Chanegriha reçoit le Commandant de la Force de Défense du Peuple Tanzanien
Zaghdar a Sétif Inauguration et inspection de plusieurs projets industriels
France Macron accueille le président kazakh avant de partir aux Etats-Unis
Réunion du gouvernement à Tissemsilt : mise en œuvre directe du programme sur le terrain
Désaccord sur le plafonnement des prix du gaz La situation prolonge la crise énergétique de l'UE
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
   
  Edition en PDF
   
    Les rubriques
  Nation
  Regions
  Energie
  Reportage
  Culturelle
  Finance
  Focus
  Emploi
  Agriculture
  Multimedia
  Post Scriptum
  Conjoncture
  Zoom
  Internationnal
  Tendances et marches
  Maghreb
  Sport
  Afrique
  Sant
   Débats
  Idees
  Analyses
  Contribution
  Documents
  
 
 
 
 
 
 
votant(s)| Oui: , Non:
 
 Oui Non
 
ENERGIE
Brent Londres 49,020   $/baril
WTI New York 42,250   $/baril
 
Devise Achat Vente
Dollar 113.4969 113.5119
Euro 132.7914 132.8657
Livre 150.6463 150.6862
Yen (100) 100.3332 100.3908
SAR 30.2626 30.2690
KWD 375.3204 375.7428
AED 30.8953 30.9078
 
 
 
SARL MPE
Maison de la presse Safir Abdelkader
Kouba, Alger Algerie
Administration :TEL+213 023 70 94 94
Rédaction        :TEL+213 023 70 94 61
                         TEL+21321 23 44 54
                   
  Qui sommes-nous? Abonnement Archives Publicité Contactez nous